'Marie-Antoinette : l'insouciance guillotinée', la reine qui séduit encore

Cinéma | Alors que La Une diffuse ce vendredi à 23h le documentaire 'Marie-Antoinette : l'insouciance guillotinée', Proximus Pickx revient sur la fascination des historiens et du public pour cette reine.

De Proximus

Partager cet article

Le 16 octobre 1793, Marie-Antoinette d'Autriche, l'épouse du défunt roi de France Louis XVI, lui-même exécuté quelques mois plus tôt, est guillotinée sur la place de la Révolution, à Paris. Mariée en 1770, à 14 ans, devenue reine de France quatre ans plus tard, elle symbolise le rapprochement de la France avec l'ennemi héréditaire autrichien. Mais le parti anti-autrichien reste puissant, et la reine est l'objet des haines les plus vives. Bientôt, sa réputation est faite : frivole, vénale, immorale, et complètement indifférente aux malheurs du peuple. Ce documentaire de 60 minutes revient sur cette reine de France au destin tragique. 

Marie-Antoinette est une figure qui passionne énormément, il n’y a qu’à voir le nombre de films et téléfilms directement inspirés de sa vie. Récemment, c’est sûrement la version de Sofia Coppola avec Kirsten Dunst que le public retient le plus. Mais pourquoi tant d’attrait pour Marie-Antoinette ? Hormis le fait qu’elle ait connu une fin tragique, c’est sa personnalité qui séduit encore plus de deux siècles après sa mort. Arrivée à Versailles alors qu’elle n’est qu’une adolescente, elle enfreignit de nombreuses règles et coutumes au cours de ses premières années et devint rapidement une figure marquante, remarquée pour ses coiffures extravagantes et imposantes. Le jeune roi et la jeune reine deviennent synonymes d'excès, s'offrant des vêtements, de la nourriture et d'autres luxes coûteux à une époque où de nombreux Français sont affamés. Cependant, beaucoup d’historiens estiment que la Reine n’avait tout simplement aucune idée de la manière dont vivait la population en dehors de son palais. Enfin, beaucoup voient en Marie-Antoinette le reflet d’une femme indépendante

Icône de mode

"Si la mode est si présente en France, c'est parce que cette industrie a été stimulée beaucoup plus par Marie-Antoinette que par les reines précédentes", explique Annie Duprat, experte en iconographie historique. Il est admis que la reine commandait plus de 170 robes par an, en plus des nombreuses coiffes qu’elle demande à son coiffeur attitré de réaliser. Son sens de la mode et sa personnalité continuent d’ailleurs d'influencer les tendances et d'inspirer les couturiers.

'Marie Antoinette’ de Sofia Coppola

Ici, c’est Kirsten Dunst qui incarne la célèbre épouse d’origine autrichienne du Roi Louis XVI. L’histoire plonge le spectateur dans la démesure de son existence frivole, qu’elle veut éloignée de cet univers royal codifié et hostile. Mariée jeune à cet homme qui la délaisse, elle se lasse des devoirs qu'on lui impose, préférant les plaisirs simples de la vie. C’est précisément cet aspect que le film exploite, avec une Kristen Dunst au visage angélique dans une interprétation réussie de la monarque. On signalera l’excellente bande originale du film, qui fait la part belle aux musiques des années 80, un choix anachronique et osé de la réalisatrice qui donne au film une allure irréelle. 

Retrouvez 'Marie-Antoinette : l'insouciance guillotinée' ce vendredi à 23h sur La Une, ou sur Pickx.be ou l'app de Proximus Pickx. Via TV Replay, vous pouvez regarder le programme jusqu'à 36 heures plus tard quand vous le souhaitez, ou également sur le site ou l'app 7 jours après sa diffusion !


Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top