Le PSV Eindhoven sort l’armada d’Arsenal de la Ligue des champions

UEFA Champions League |

La Ligue des champions est bien souvent le théâtre d’exploits, notamment à partir de la phase à élimination directe. Ce fut par exemple le cas lors de l’édition 2007 de la coupe aux grandes oreilles avec la qualification du PSV au détriment d’Arsenal.

De Proximus

Partager cet article

Lors de l’édition 2006-2007 de la Ligue des champions, Arsenal fait office de favori. Pourquoi? Car quelques mois plus tôt, les Gunners se sont invités au Stade de France pour la finale de la même compétition face au FC Barcelone. A 10 après l’expulsion de leur portier Jens Lehmann, les joueurs d’Arsène Wenger prennent les commandes avant la pause via Sol Campbell. Mais les Catalans font la différence en fin de match par l'intermédiaire de Samuel Eto’o et Juliano Belletti pour s’offrir la victoire. Thierry Henry et sa bande sont donc revanchards avant d’aborder cette nouvelle édition. 

Un surprenant PSV

La même année, le PSV était lui sorti dès les huitièmes de finale par Lyon. Pour l’édition 2006/2007, le PSV se retrouve dans le groupe C avec Liverpool, Bordeaux et Galatasaray. Après une bonne entame de compétition, les Hollandais, dirigés par Ronald Koeman, sont dans le doute mais se qualifient pour la suite de la compétition en terminant derrière Liverpool.

De son côté, Arsenal s’est frotté à Porto, au CSKA Moscou et à Hambourg. Après une longue bataille et une défaite surprenante à Moscou, les Londoniens dominent la poule, avec le même nombre de points que Porto mais ils ont l’avantage d’avoir battu les Portugais. Le tirage au sort des huitièmes de finale nous offre quelques belles affiches comme Real-Bayern ou encore Barcelone-Liverpool. Moins glamour, un certain PSV-Arsenal qui vaudra quand même le détour. 

Merci Alex, De Tank !

Le match aller a lieu à Eindhoven avec un Belge sur la pelouse : un certain Timmy Simons qui régule le milieu de terrain néerlandais. Les locaux l’emportent 1-0 grâce à une frappe d’Edison Méndez à l’heure de jeu. Le 7 mars 2007, le PSV se déplace donc au nouveau stade des Gunners, l’Emirates Stadium, qui va pousser son équipe pour inverser la tendance. 

Avec leur capitaine, Thierry Henry, sur le banc, les Londoniens de Fabregas, Ljungberg ou encore Adebayor reviennent au score à l’heure de jeu via un auto-but d'Alex. La poisse pour les Néerlandais. Mais le solide défenseur brésilien, lauréat de la coupe aux grandes oreilles en 2012 avec Chelsea, va se rattraper à la 83e minute. Sur un coup franc au piquet de corner d’Edison Méndez, le défenseur coupe la trajectoire du cuir au premier poteau et place une tête décroisée qui ne laisse aucune chance à Jens Lehmann. Arsenal, qui doit inscrire deux buts pour se qualifier, ne se relèvera pas. 

Un superbe exploit du PSV qui ne connaîtra pas de suite car, au tour suivant, Liverpool l’emportera 4-0 sur les deux confrontations mais s’inclinera en finale face à l’AC Milan.    

Une fois de plus, dans le sport tout est possible ! 


Sujets associés

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top