LCS : TSM, une équipe à 5 millions de dollars et dernière de son championnat

League of Legends | L’organisation TSM, qui dispute actuellement le Spring Split des LCS, n’en finit plus de cristalliser l’attention des fans. Depuis plusieurs semaines, la structure est sous le feu des critiques alors qu’elle trône maintenant à la dernière place du classement général. Des critiques qui n’ont pas manqué de faire réagir TSM Reginald, le PDG de l’entreprise.

De Proximus

Partager cet article

La série noire n’en finit plus pour TSM. Il y a quelques mois, Riot Games annonçait lancer une enquête à propos des agissements de son CEO, Andy “Reginald” Dinh, accusé de harcèlement par plusieurs de ses ex-collaborateurs. Mais depuis la semaine passée, ce n’est pas le management de la structure qui est mis en cause, mais bien ses pauvres résultats en LCS, la ligue reine sur League of Legends en Amérique du Nord.

Mais pour bien comprendre, revenons quelques mois en arrière. Après une année 2021 marquée par des résultats en demi-teinte, l’organisation commence son mercato avec un objectif clair en tête : construire un roster tourné vers le futur et capable d’effacer plus ou moins rapidement les mauvais résultats récents. Pour rappel, TSM, organisation historique de l’écosystème de League, ne s’était pas qualifié pour les Worlds.

Une reconstruction de l’équipe plus compliquée que prévue

Ne restant plus dans le roster que le toplaner Huni et le jungler Spica, c’est autour de ces deux joueurs que l’organisation tendait à reconstruire son équipe. Pour se faire, ce sont Edward “Tactical” Ra et deux jeunes joueurs chinois, Zhu “Keaiduo” Xiong et Wei “Shenyi” Zi-Jie, qui ont été recrutés.

Mais il faut croire que ces changements n’ont pas eu l’effet escompté. Alors que la deuxième ronde de matchs s’entamera ce week-end, l’équipe ne comptabilise jusqu’ici qu’une pauvre victoire pour huit défaites, et voit son champ des possibles concernant la fin de saison plus que restreint. Plusieurs remplacements ont déjà été effectués, que ça soit dans le coaching staff ou au sein même de l’effectif de l’équipe, sans succès.

Des pauvres performances qui ont enclenché une vague de plaintes de la part de la communauté, auxquelles l’ancienne présidente de l’organisation, Leena Xu, n’a pas tardé à rajouter son commentaire. Selon elle, elle et l’ancien directeur général de TSM, Parth Naidu, avaient tous les deux pour objectif de recruter Jensen, Doublelift et Vulcan afin de compléter le roster. Une hypothèse qui a vite été mise de côté, car elle ne valait apparement pas les coûts à engager.

Mais au vu des dernières déclarations de Reginald, ce n’est pas pour autant que le roster aurait été construit à moindre frais. D’après ses derniers posts sur Reddit, c’est un montant total avoisinant les 5 millions qui aurait été déboursé pour la construction de cette équipe sur trois années. Ce seraient apparement près de 20 joueurs qui auraient été invités en Amérique du Nord pour prendre part à la session d’essais.

Un sacré montant pour un roster aux résultats si décevants. Comme on vous le disait, il ne reste maintenant plus que neuf rencontres aux TSM pour tenter d’accrocher une place en play-offs du Spring Split.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top