Seraing est-il condamné aux barrages ?

Jupiler Pro League |

Monté de manière assez surprenante, le RFC Seraing vit une saison bien difficile en D1A. Les Sérésiens sont englués dans le fond du classement depuis des mois et semblent condamnés à la 17e place. Mais la fin de championnat pourrait leur permettre d’y croire.

De Pickx

Partager cet article

Face à Zulte-Waregem il y a une semaine, le RFC Seraing a laissé passer une énorme possibilité de se relancer. Une victoire face aux Flandriens aurait permis aux Liégeois de recoller à leur adversaire et revenir également sur Eupen et le Standard. La défaite subie en Flandre laisse désormais les Métallos à 5 points d’Eupen, 16e. Et à 5 journées de la fin, ce sera peut-être compliqué d’aller rechercher ces concurrents.

Mais pas non plus impossible. Dans la dernière ligne droite, les Sérésiens ont un calendrier qui pourrait leur permettre d’y croire encore un peu. Certes, la venue du Club de Bruges ce samedi est un énorme morceau pour Jean-Louis Garcia et ses hommes, mais la suite parait plus abordable. La rédemption des Liégeois passera par-là, de toute façon.

Une fin mars à portée de main

Le match contre Bruges sera très compliqué, et on n’imagine pas vraiment Seraing prendre des points contre les champions en titre. En revanche, les deux rencontres qui suivront et clôtureront le mois de mars doivent permettre à Seraing d’améliorer son bilan comptable. Ainsi, une semaine après Bruges, c’est au Standard que l’équipe de Garcia se déplacera. Les Rouches sont dans une méforme complète et une victoire de Seraing face à eux n’a rien d’utopique.

Ensuite, Seraing accueillera OHL. Les Louvanistes vont certes bien mieux qu’en début de saison, mais ils restent, sur le papier, une équipe contre laquelle Seraing peut prendre des points. Même un partage serait bon à prendre, ne serait-ce que pour s’éloigner de la 18e place, qui vous propulse directement en D1B, elle. Enfin, la fin de saison réserve encore un déplacement à Ostende, équipe également abordable sur le papier, début avril avant de terminer à domicile contre Genk.

Les joueurs doivent se réveiller

A l’image du Standard, Seraing semble parfois totalement absent dans ses matchs. Il y a quelques fulgurances à gauche ou à droite, mais trop peu sur un match entier que pour espérer vraiment bousculer ses adversaires. Depuis des mois, Seraing apparait comme une équipe un peu amorphe, en manque d’idées et, surtout, de solutions face aux problèmes qui sont les siens.

Depuis 5 matchs, l’attaque de Seraing n’alimente plus le marquoir. 5 matchs sans marquer, qui s’ajoutent aux nombreux autres de cette saison. Depuis le début de l’année 2022, Seraing n’a inscrit que 3 buts, sur 2 matchs. Un chiffre famélique, qui ne pousse pas à l’optimisme. A moins que le réveil des Métallos n’intervienne maintenant, au meilleur des moments ? Il serait temps, sans quoi même les matchs de barrages seront bien compliqués.

Suivez la Jupiler Pro League tout au long de la saison, et notamment Seraing - Club de Bruges ce samedi 5 mars à 20h45, sur les chaînes d’Eleven Pro League, disponibles dans le forfait Pickx Sports de Proximus.

Proximus Pickx propose dans son app (Android & iOS) et sur son site web proximuspickx.be un mode « interactif » lors des rencontres en UEFA Champions League, Jupiler Pro League et la D1B. Grâce à cette fonctionnalité, vous découvrez les compositions des équipes, les statistiques du match ou encore l’historique des rencontres, le tout en un seul clic ! Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément. Vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs et jouez votre propre VAR !

 

 

 

 

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top