One day, one goal : le bijou d'adieu de Pablo Orbaiz à l'Athletic Bilbao

La Liga | Un duel entre Almeria et l'Athletic Bilbao n'est pas, sur papier, de nature à enthousiasmer outre mesure le spectateur neutre. Mais le 4 avril 2011, cet affrontement a accouché d’un moment très spécial. Peu avant son départ de Bilbao, Pablo Orbaiz offrait un magnifique cadeau d’adieu aux supporters basques.

De Pickx

Partager cet article

Almeria prend rapidement l'avantage dans cette rencontre comptant pour la 30e journée de Liga. Après cinq minutes de jeu, Pablo Piatti trouve la faille et contraint déjà les visiteurs à courir après le score. Peu avant la pause, Iker Muniain parvient à remettre les compteurs à égalité. Au retour des vestiaires, c’est au tour de Gaizka Toquere d’y aller de son but pour porter le score à 1-2. Ce sont les locaux qui se voient alors forcés de renverser la vapeur, mais Pablo Orbaiz ne l’entend pas de cette oreille.

Alors qu’on joue depuis une heure, le ballon rebondit près du milieu défensif à la suite d’un duel aérien. Alors qu’il se trouve à quelques mètres seulement du rond central, Orbaiz ne se pose aucune question et arme une frappe à distance en demi-volée. Contre toute attente, le cuir va se loger dans la lucarne du but de Leonardo Ulloa, impuissant face à cette inspiration géniale. Ce superbe but donne le coup de grâce à Almeria et scelle le score à 1-3.

Une redoutable frappe

Orbaiz n'en était pas à son coup d’essai. Le milieu défensif espagnol disposait en effet d’un coup de pied dévastateur dont le gardien du Real Madrid, Iker Casillas, avait déjà fait les frais un an plus tôt, surpris par sa lourde frappe des 45 mètres. Le but magistral d’Orbaiz contre Almeria fut sa toute dernière réalisation pour Bilbao. Cette saison-là, le club célébrait sa 80e saison consécutive en première division espagnole. Il l’a terminée à la sixième place, ce qui lui a permis de se qualifier pour les tours préliminaires de l’Europa League.

Après onze années au club, Orbaiz est prêté l’été suivant à l'Olympiakos, en Grèce. L'année suivante, le natif de Pampelune s’envole pour la Russie et le Rubin Kazan. Il n'y reste qu'une seule saison, après quoi il termine sa carrière dans le modeste club espagnol de CD Egüés. Il tire sa révérence en 2016, à l'âge de 37 ans.

Orbaiz est surtout connu pour sa période à Bilbao, où il a disputé un total de 302 matchs (11 buts, 15 assists). Le milieu défensif, qui a joué cinq fois pour l'équipe nationale espagnole, a rangé ses crampons avec trophées à son actif : un titre de champion et une Coupe de Grèce avec l'Olympiakos et la Coupe du monde des moins de 20 ans avec l'Espagne.

Fan de notre série ? Découvrez également le but d'anthologie d'Iván Ania à Osasuna.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top