La 28e journée de la Jupiler Pro League s’annonce palpitante avec le match au sommet Anderlecht - Genk

Jupiler Pro League |

En Jupiler Pro League, la 28ème journée est au programme de ce week-end. La fin du championnat régulier approche et pour certains clubs, le temps presse. Pour se maintenir en haut du classement, Genk doit s'imposer face à Anderlecht. Les Limbourgeois jouent sans aucun doute ici leur dernière carte pour le top 4.

De Proximus

Partager cet article

La 28ème journée débute vendredi. La Gantoise reçoit Seraing à 20h45. Après avoir signé un 6 sur 6, les Buffalos sont confiants. En effet, Seraing, qui a enregistré un 4 sur 30, semble être un adversaire à leur portée. Les troupes de Hein Vanhaezebrouck peuvent donc mettre la pression sur leurs concurrents pour le top-4.

Charleroi contre l’Union saint-gilloise

Samedi, c'est au tour du Cercle de Bruges et du Beerschot de s’affronter à 16h15. Les Brugeois n’ont gagné qu’un 1 point sur 9 lors des trois dernières rencontres. Mais ils comptent bien l’emporter contre le Beerschot. Le club anversois rêve, de son côté d'enchaîner une deuxième victoire de rang pour continuer à rêver du maintien en Jupiler Pro League.

À 18h30, deux duels sont prévus. Le derby de Flandre occidentale entre Courtrai et Zulte Waregem sera comme d'habitude bouillant. Courtrai vise une place dans le top 8 tandis que Zulte se bat pour le maintien. Pour Timothy Derijck, il s'agit d'un match spécial, car il est passé de Courtrai à Zulte Waregem en janvier. À la même heure, Ostende reçoit le Standard. Sous la houlette de son nouvel entraîneur Yves Vanderhaeghe, l'équipe côtière espère enregistrer sa première victoire à domicile depuis le 4 décembre 2021. Les Liégeois, quant à eux, jouent leur dernier atout dans la lutte pour une place dans le top 8.

La journée de samedi se termine par un duel de haut niveau dans le Pays Noir. Le Sporting Charleroi reçoit le leader, l’Union Saint-Gilloise, à 20h45. Pour les Carolos, c'est un match important, car ils sont toujours en lice pour une place dans le top 4.

Un duel passionnant à Anvers

Dimanche à 13h30, un autre match intéressant est au programme. L’Antwerp reçoit Malines. Les Malinois se sont rapprochés du peloton de tête. Mais si l'Antwerp l’emporte, il s'assurera pratiquement une place pour les Play-Offs 1. À 16h, le Club de Bruges se déplace à Eupen qui a rendu la vie très difficile à La Gantoise lors de son dernier match à domicile. En Coupe, ils ont même réussi à tenir en échec Anderlecht. Les Blauw en Zwart ne peuvent donc se reposer sur leurs lauriers.

C'est également le cas d'Anderlecht qui rencontre Genk à 18h30 au Lotto Park. Les Bruxellois peuvent faire une très bonne opération s’ils l’emportent. Quant à Genk, les coéquipiers de Paul Onuachu savent que leur mince rêve de rejoindre le top-4 passera par une victoire. La journée se terminera à 21h par un match entre deux équipes du milieu du classement. Saint-Trond espère donner un peu d'éclat à sa saison en battant Oud-Heverlee Louvain, qui pourtant se porte bien avec un 9 sur 9 lors de ses trois dernières rencontres.

Le programme de la 28ème journée de la Jupiler Pro League :

Vendredi 18 février

Samedi 19 février
Dimanche 20 février

Suivez la Jupiler Pro League tout au long de la saison sur les chaînes d’Eleven Pro League, disponibles dans l'option Pickx Sports de Proximus.

Proximus Pickx propose dans son app (Android & iOS) et sur son site web proximuspickx.be un mode « interactif » lors des rencontres en UEFA Champions League, Jupiler Pro League et la D1B. Grâce à cette fonctionnalité, vous découvrez les compositions des équipes, les statistiques du match ou encore l’historique des rencontres, le tout en un seul clic ! Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément. Vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs et jouez votre propre VAR !

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top