Youssouph Badji, la nouvelle arme sur le front de l’attaque de Charleroi

Jupiler Pro League |

Charleroi a été assez actif lors des dernières heures de ce mercato hivernal pour faire oublier le départ de son buteur Shamar Nicholson vers le Spartak Moscou. Pour ce faire, Charleroi a notamment accueilli Youssouph Badji. 

De Proximus

Partager cet article

Le Sporting de Charleroi lutte actuellement avec Anderlecht, La Gantoise et Malines pour s’offrir un ticket pour les playoffs 1 derrière les intouchables de l'Union Saint-Gilloise, Bruges et l'Antwerp. Pour prendre l’avantage sur ses adversaires, Charleroi a bien négocié ce mercato même s’il avait démarré avec le départ inattendu de Shamar Nicholson, auteur de treize buts en championnat. 

Une enveloppe de près de 10 millions d’euros, évidemment, cela ne se refuse pas. Malgré tout, il fallait trouver une solution pour le remplacer car lorsque le buteur Jamaïcain n’était pas présent, l’attaque du Sporting manquait cruellement d’efficacité. Et donc, Nicholson s’est transformé en un duo avec les arrivées de Vakoun Bayo et de Youssouph Badji, deux profils différents qui cherchent à prouver ce qu'ils savent faire.

Un gros bosseur 

Si Bayo est prêté par Gand avec une option d’achat, ce n’est pas le cas pour Youssouph Badji. Ce dernier est en effet la propriété du Club de Bruges et l’option d’achat ne fait pas partie du deal. Si les Brugeois ont envoyé leur pépite dans le Hainaut, c’est pour qu’il ait du temps de jeu, ce qu’il n’avait pas à Brest, où il était prêté depuis le début de la saison. Mais onze apparitions toutes compétitions confondues et zéro but plus tard, il fallait agir. 

Voilà donc le co-meilleur buteur de la CAN U20 de retour en Belgique, dans un championnat qu’il connait pour y avoir posé ses valises le 3 janvier 2020 du côté de la Venise du Nord. Le coronavirus avait freiné quelque peu l’adaptation de ce gros bosseur qui a tout de même pris 4 kg de masse musculaire en un an chez les Blauw en Zwart. 

Un diamant brut

À l'époque, il débute la saison 2020/2021 sur le front de l’attaque brugeoise mais ne parvient pas forcement à s’imposer malgré ses 33 apparitions et sept buts. Il fait donc l’aller-retour avec Brest et le voici maintenant à Charleroi pour exploser. Car oui, Badji, c’est un gros talent ! A 20 ans, dans un contexte comme celui que peut proposer Charleroi, l’attaquant sénégalais, prêté jusqu'en juin 2023, a tout pour apprendre. 

Avec son profil athlétique (1m92), le joueur peut amener de la puissance et de la profondeur au jeu d’Edward Still. Il y ajoute aussi un sens aiguisé du but mais aussi une bonne dernière passe. Le moment est donc venu pour Youssouph Badji de confirmer les espoirs placés en lui par le Club de Bruges il y a deux ans, mais ce sera Charleroi qui en profitera dans un premier temps.

Suivez la Jupiler Pro League tout au long de la saison, y compris le duel entre Charleroi et Seraing de ce vendredi à 20h45, sur les chaînes d’Eleven Pro League, disponibles dans le forfait Pickx Sports de Proximus.

Proximus Pickx propose dans son app (Android & iOS) et sur son site web proximuspickx.be un mode « interactif » lors des rencontres en UEFA Champions League, Jupiler Pro League et la D1B. Grâce à cette fonctionnalité, vous découvrez les compositions des équipes, les statistiques du match ou encore l’historique des rencontres, le tout en un seul clic ! Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément. Vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs et jouez votre propre VAR !

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top