Benito Raman, le joker de luxe victime de son propre succès à Anderlecht

Jupiler Pro League | Anderlecht a connu un coup d'arrêt après deux défaites consécutives en Jupiler Pro League. Comme si cela ne suffisait pas, Benito Raman a fait part dans la presse de son ras-le-bol d’être considéré comme un réserviste. Mais Vincent Kompany a-t-il vraiment intérêt à titulariser l’attaquant belge ?

De Proximus

Partager cet article

Benito Raman n’était une nouvelle fois pas présent dans le onze de base anderlechtois contre l'Union Saint-Gilloise. Monté au jeu à une demi-heure du terme, il n’a pas apporté grand-chose. Cette saison, l’attaquant est surtout considéré comme un remplaçant à Anderlecht, une situation qui commence à sérieusement l’agacer. "Je peux me retrouver dans ce rôle, mais après un certain temps, je veux aussi débuter. Je vais devoir discuter avec mon entourage pour voir ce que je dois faire, parce que ce n’est plus acceptable”, a déclaré Raman après le derby bruxellois, précisant cependant qu’il n’avait pas l’intention de quitter les Mauves tout de suite. 

Plus décisif comme joker

Vincent Kompany a répondu brièvement à la sortie de son attaquant. “La frustration de Raman ? Je ne suis pas l’entraîneur de 11, mais de 30 joueurs”, a-t-il rétorqué, ajoutant que ses changements avaient souvent fait la différence cette saison. Une affirmation qui se vérifie dans les chiffres dans le cas de Raman. Arrivé pour 3 millions d'euros l'été dernier en provenance de Schalke 04, l’ancien joueur du Standard a été titularisé à 15 reprises en championnat, en Conference League et en Coupe de Belgique et est entré 14 fois en cours de partie. En 29 apparitions, il a inscrit 10 buts et délivré 6 passes décisives. 

En observant ses statistiques de plus près, on constate que le bilan de ses titularisations est de 4 buts et 3 assists. En montant au jeu, Raman s’est montré plus décisif avec 6 buts et 3 passes décisives. Mais au-delà des chiffres, son statut de joker s’explique également par son attitude sur un terrain. En courant énormément, il s’épuise plus rapidement et a du mal à tenir 90 minutes.

Débauche d'énergie

Le joueur s’était déjà expliqué à ce sujet plus tôt dans la saison dans une interview accordée au magazine Humo. "C'est dommage que je ne tienne que 60 ou 70 minutes à cause de cela. Mais c'est mon jeu. Les gens disent souvent que je cours trop de mètres inutiles. Mais je ne peux pas rester sur la ligne médiane pendant 90 minutes, je dois être constamment en mouvement. Sinon, je ne me sens pas utile."

Raman ne s'est pas non plus rendu service en écopant d'une carte rouge un peu stupide lors d'un match contre Courtrai, ce qui lui a valu une suspension de trois rencontres. Par la suite, Anderlecht a réalisé une série de bons résultats et Christian Kouamé s’est imposé dans le onze de base, sans pour autant affoler les statistiques. Raman recevra-t-il bientôt une nouvelle chance avec Kompany ou devra-t-il se contenter d'un rôle de supersub à Anderlecht?

Suivez la Jupiler Pro League tout au long de la saison, y compris le duel entre Anderlecht et Eupen de ce dimanche à 18h30 sur Eleven Pro League 1, sur les chaînes d’Eleven Pro League, disponibles dans le forfait Pickx Sports de Proximus.

Proximus Pickx propose dans son app (Android & iOS) et sur son site web proximuspickx.be un mode « interactif » lors des rencontres en UEFA Champions League, Jupiler Pro League et la D1B. Grâce à cette fonctionnalité, vous découvrez les compositions des équipes, les statistiques du match ou encore l’historique des rencontres, le tout en un seul clic ! Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément. Vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs et jouez votre propre VAR !

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top