Les rendez-vous e-sportifs de 2022 à ne manquer sous aucun prétexte

Esports | ESL Pro League, IEM, Six Invitational, The International, les Worlds de League of Legends, et encore beaucoup d’autres évènements majeurs sont à prévoir dans les douze prochains mois. On fait le tour avec vous des différentes compétitions qui risquent de marquer votre année 2022.

De Proximus

Partager cet article

L’année 2021 fut riche en happenings dans le monde de l’e-sport ! Poussée par le retour partiel des compétitions en LANS, ou encore par la liaison avec des contenus grand public comme la série Arcane, c’est une audience encore plus grande que l’écosystème e-sportif a réussi à captiver durant les douze derniers mois.

Si l’on connait la plupart des grands rendez-vous de la scène, une petit piqûre de rappel ne fait jamais de mal. On vous emmène donc à la (re)découverte de certains évènements qui risquent sans aucun doute de faire parler d’eux en 2022.

Un circuit CS:GO revisité

Malgré son grand âge et une population de joueurs qui ne cesse de rétrécir, Counter-Strike sera bel et bien de la partie en 2022. Cette année sera d’ailleurs la première du circuit après la refonte de l’ESL Pro Tour, annoncée en septembre dernier. Avec près de 25 évènements de prévus jusqu’à début 2023, les fans ne devraient pas être en reste.

Le calendrier ESL 2022 – © Riot Games

Et il ne faudra pas attendre très longtemps avant de voir une compétition de premier ordre reprendre ses droits. Dès le mois prochain, c’est un évènement incontournable de la scène qui prendra place dans la renommée Spodek Arena : les IEM Katowice.

Après une édition 2021 marquée par l’annulation en dernière minute de la venue du public, dont une partie était déjà sur place, la grande messe de Counter-Strike sera bel et bien de retour dans son format original en 2022 ! Prévu du 15 au 27 février, le tournoi mettra comme à son habitude un prize-pool total de 1 000 000 de dollars. Quelques mois plus tard, c’est à Cologne que la compétition prendra place. Les meilleures équipes du monde s’y affronteront à nouveau pour le même cash-prize, et la même gloire.

Mais ESL n’est désormais plus le seul à jouer dans la cour des grands quand on parle d’organisation de tournois sur le FPS de Valve. Depuis ses premiers balbutiements en 2017, l’organisateur de tournois BLAST a pris du galon, au point de devenir en 2022 la seule structure aux côtés de ESL à entreprendre l’organisation d’un réel circuit e-sportif. Car si PGL peut être fier d’avoir été responsable de l’organisation du seul Major de l’année écoulée, ce que fait BLAST va bien au-delà de la mise sur pied d’un seul évènement.

C’est en effet un réel écosystème que le TO a réussi à mettre en place, en l’imbriquant tant bien que mal dans le peu d’espace laissé par ESL dans le planning des équipes. Et au vu du niveau établi par la production lors des derniers évènements du circuit, on ne peut que vous conseiller de garder à l’oeil les prochains évènements BLAST, dont le calendrier a été dévoilé il y a quelques jours.

League of Legends : coup de projecteur sur les différentes ligues nationales

Soyons honnêtes : tout bon fan de League of Legends connait le calendrier compétitif du MOBA de Riot Games. Si la structure générale de celui-ci n’a en effet pas changé depuis plusieurs années, malgré quelques petites modifications dans telle ou telle ligue, les grands rendez-vous sont restés les mêmes.

Placés entre les splits, on peut notamment vous citer le MSI, tournoi de mi-saison rassemblant les équipes les plus performantes dans les différentes ligues majeures lors du segment écoulé, ou encore les championnats du monde, qui couronnent chaque année la meilleure formation du globe au terme d’une compétition longue d’un mois.

© LFK-L

Mais cette année, c’est un autre niveau de la compétition qui a connu une explosion sans pareille. Profitant d’une exposition accrue liée à la création d’équipes brandées à l’image de streamers populaires, les ERL (les ligues nationales; nldr) n’ont définitivement plus l’image de ligue de moindre qualité qui leur collait à la peau.

On notera bien évidemment la montée en puissance de la LFL, la Ligue Française, que ce soit en terme de niveau ou en terme de popularité. En effet, au vu des différentes statistiques d’audimat, nos voisins n’ont pas grand chose à envier au LEC, la ligue reine sur le vieux continent. Aidée par la popularité de la Karmine Corp, la ligue a culminé à un pic d’audience de 183 709 spectateurs lors du Summer Split 2021, un chiffre qui passait à 201 000 viewers pour la première rencontre de l’équipe en compagnie de l’ADC suédois Rekkles, fraichement recruté chez G2 Esports.

© European Masters

Mais la présence des équipes de vos streamers préférés ne devraient pas être la seule raison qui vous pousse à vous intéresser de plus près à ces ligues nationales. En effet, depuis plusieurs mois ces ERL’S se sont révélées être un véritable vivier de talents pour les équipes présentes dans les ligues franchisées. Si certaines équipes de haut vol n’hésitent plus à recruter de jeunes talents dans ces formations souvent moins mises en lumière, certaines de ces ligues se révèlent aussi être une excellente alternative pour des professionnels rodés au circuit top-tier qui se retrouvent parfois sans roster au terme d’un mercato agité.

Considérée comme une seule et même région par Riot, le Benelux dispose lui aussi de sa compétition : les Elite Series. Vous pouvez d’ailleurs retrouver toutes les informations sur le circuit ici-même sur Proximus Esports. Alors si les quelques matchs de LEC par semaine ne suffisent pas à combler votre soif de League of Legends, on ne peut que vous conseiller de vous intéresser d’un peu plus près à ces différentes ligues qui ont démarré à la mi-janvier. Petit bonus : les European Masters qui rassembleront les meilleures équipes de ces ligues nationales, et qui voient souvent des joueurs faire leurs débuts avant de décoller.

Les incontournables

Bien entendu, certains titres sont moins populaires que les deux cadors qu’on vient de vous citer, mais disposent cependant de compétitions de renommée internationale. Petit coup de projecteur sur ces évènements qui vous permettront peut-être de plonger définitivement dans l’univers compétitif de certains titres.

The International

Tout vétéran de l’e-sport a déjà entendu parler de The International. Si vous êtes un néophyte, sachez qu’on aborde ici l’un des monuments de l’e-sport, que ce soit en terme d’histoire ou bien même vis-à-vis du cashprize mis en jeu. Avec 40 millions de dollars de prizepool en 2021, la compétition reste en effet la plus lucrative de l’écosystème e-sportif.

© The International

Comme chaque année, cette dernière devrait rassembler les meilleures équipes du circuit mondial Dota 2, dans un format revisité. Valve a en effet annoncé certaines adaptations du tournoi. Ainsi, plusieurs wildcards seront distribuées au travers d’une compétition préliminaire. Les équipes du TI 22 seront alors divisées en 2 groupes de 10 clubs chacun. À l’issue de la phase de groupes, 4 équipes quitteront le tournoi, au lieu de 2, comme c’était le cas à The International lors des années précédentes. Alors qu’elle avait été reportée en octobre cette année, la compétition devrait prendre place au cours du mois d’août.

Smash World Tour

Encore une fois, on fait appel à vos souvenirs d’enfants. Si vous galériez à placer des mega combos aux commandes de Mario, Kirby, Pacman et consorts, vous risquez d’être surpris en voyant les mécaniques que certains joueurs arrivent à développer. Et le meilleur endroit pour observer tout ça n’est autre que le Smash World Tour ! Après avoir connu un certain ralentissement durant la crise du Covid, l’écosystème e-sportif autour de Super Smash Bros Melee et de Smash Bros Ultimate reprend petit à petit son rythme normal.

Alors que les finales du circuit 2021 ont eu lieu en décembre dernier, on ne peut que vous conseiller de vous intéresser d’un peu plus près à ce circuit considéré par beaucoup d’amateurs comme un des plus sympathiques de l’e-sport.

Six Invitational

Initialement prévue à Montréal, la grande messe du FPS stratégique Rainbow Six Siege vient d’être relocalisée en Suède, seulement trois semaines avant son lancement. Le Canada qui avait déjà vu la compétition se dérouler sur son sol en 2020 se voit donc privé d’une nouvelle compétition majeure. Comme on peut s’en douter, ce sont les règles sanitaires qui viennent une nouvelle fois compliquer la tâche de ESL et Ubisoft, responsables de l’organisation.

Les Ninjas in Pyjamas lors de leur victoire à Paris en 2021 – © Ubisoft

Si le Six Invitational ne fait pas partie des compétitions les plus observées dans le monde de l’e-sport, on ne peut que vous conseiller de vous brancher sur les chaines Twitch des organisateurs du 8 au 20 février prochains pour profiter du joli spectacle que les équipes de production auront mis sur pied pour vous.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top