Avec le retour d'Anthony Davis, les Lakers n'auront plus d'excuse face aux Nets

Basket | De nouveau battus lundi sur le parquet du Heat, les Lakers n'arrivent décidément pas à enchaîner les victoires. Le retour d'Anthony Davis aux affaires pourrait permettre à Los Angeles d'enfin se rassurer et de se repositionner à l'Ouest.

De Proximus

Partager cet article

Dix défaites en dix-sept rencontres, une chute à la huitième place de la Conférence Ouest et un bilan négatif de 23 succès pour 24 revers. Le moins que l'on puisse écrire, c'est que l'absence d'Anthony Davis, blessé au genou depuis cinq semaines, a pesé lourd dans les résultats des Lakers ces derniers temps. Heureusement, l'intérieur devrait faire son retour aux affaires ce mardi sur le parquet des Nets de Brooklyn pour le plus grand bonheur de LeBron James et des Angelinos.

Soulager King James

La campagne 2021-2022 des Purple & Gold est pour l'instant très loin de répondre aux attentes. Ce lundi, encore, le Heat a infligé une nouvelle défaite logique aux Lakers, qui restent sur 5 revers sur leurs 7 derniers matchs. LBJ a pourtant tout tenté pour maintenir sa franchise dans le coup, en rendant une copie de 33 points, 11 rebonds et 4 passes, le tout à 11/14 à 2-points et 1/8 à 3-points, plus 8/11 aux lancers. Mais, comme souvent, le "super papy" de 37 ans a semblé bien seul aux côtés de Russell Westbrook, surtout pour défendre dans sa propre raquette.

Sur les 17 dernières rencontres, LeBron James tourne à plus de 32 points, en shootant à plus de 53% de moyenne. À l'heure actuelle, seul Kevin Durant fait mieux en termes de moyenne sur la saison avec 3 décimales de plus que les 29 points par match du King. Malgré tout, si "The Chosen One" veut un jour rattraper Kareem Abdul-Jabbar, situé à 2 006 points devant lui au classement des meilleurs scoreurs de la Ligue, il va devoir compter sur une équipe pouvant le soulager et l'emmener surtout loin.

Retrouver l'impact de la bulle

Tout le monde se rappelle évidemment de son duo de feu qu'il formait avec Anthony Davis fin 2020 dans la bulle de Mickey lorsque les deux comparses ont offert aux Lakers leur 17e titre NBA. Depuis lors, cependant, AD n'a pas vraiment confirmé. Si ses stats sont pour le moins honorables cette année, avec 23,3 points, 9,9 rebonds, 2,0 contres et 1,2 interception en 27 matchs avant sa blessure, son impact n'est pas suffisant sur le jeu de Los Angeles. Son interruption forcée pourrait cependant lui avoir fait du bien avant d'aborder la phase décisive en vue des playoffs.

Le coach des Angelinos Frank Vogel devra, quoi qu'il arrive, gérer son joueur All-Star. "À chaque fois que vous récupérez un joueur comme AD, cela change votre équipe. Pas juste offensivement mais aussi défensivement. Il est capable de faire des choses que les autres joueurs de sa taille ne peuvent pas faire", s'est enthousiasmé de son côté Russell Westbrook dans une interview accordée au Los Angeles Times. "The Brodie" et LeBron James sont en tout cas des partenaires idéals pour l'aider à retrouver le rythme rapidement. Et, les Nets, privés de Kevin Durant et Kyrie Irving, pourraient en être la première victime.

Suivez la NBA tout au long de la saison sur les chaînes d’Eleven Sports, disponibles dans le forfait Pickx Sports de Proximus.

Le programme NBA de la semaine sur Eleven Sports :

Mardi 25 janvier

  • Brooklyn Nets - LA Lakers : à partir de 1h30 sur Eleven Sports 2

Vendredi 28 janvier

  • Charlotte Hornets - LA Lakers : à partir de 1h sur Eleven Sports 2
Samedi 29 janvier
  • New Orleans Pelicans - Boston Celtics : à partir de 00h00 sur Eleven Sports 2
  • Golden State Warriors - Brooklyn Nets : à partir de 2h30 sur Eleven Sports 2

DImanche 30 janvier

  • Atlanta Hawks - LA Lakers : à partir de 19h sur Eleven Sports 3

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top