Choc en D1B - Le RWDM sans ses renforts, Westerlo sans 3 pions essentiels

D1B Pro League | Ce mardi soir, on disputera le match au sommet entre le RWDM et le KVC Westerlo, reporté il y a quelques semaines pour cause de neige. Le troisième du classement, équipe en forme du moment, reçoit le leader de la D1B. Une rencontre très attendue dans les deux camps...

De Tagtik

Partager cet article

Pour Westerlo, qui vit un championnat relativement tranquille jusqu'ici, il ne s'agira que du deuxième match officiel en un peu moins de deux mois. Après le report du match au RWDM, les Campinois ont fait match nul à domicile face à Virton avant la trêve. Samedi, ils devaient recevoir Deinze, mais le match n'a pu avoir lieu, le Coronavirus s'étant invité au sein du noyau flandrien. Ce manque de rythme peut-il perturber Westerlo, qui a faim de match mais manque de repères ?

Le KVC Westerlo, qui n'a perdu qu'un match en 15 rencontres jusqu'ici, se déplacera au Stade Edmond Machtens avec quelques problèmes à résoudre pour son coach Jonas De Roeck : Tuur Dierckx, le métronome offensif de l'équipe, est blessé tandis que Maxim De Cuyper et Thomas Van den Keybus sont suspendus (ils devaient normalement purger leurs suspensions face à Deinze, mais le report du match les oblige à manquer la rencontre au sommet face au RWDM).

Du côté du RWDM, le coach Vincent Euvrad devra se passer de ses nouveaux renforts : Igor De Camargo qui avait réussi une excellente rencontre face à Lommel et Jacob Montes qui était resté sur le banc face aux Limbourgeois ne sont pas qualifiés pour le match, tout comme Numan Kurdic et Yan Vorogovskiy, les deux autres acquisitions du club bruxellois ependant ce mercato. Lenny Nangis, lui, purge la deuxième de ses 4 journées de suspension après son exclusion au Lierse.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top