Seraing reçoit Eupen avec une attaque dans le trou

Jupiler Pro League |

Avec à peine 26 buts inscrits depuis le début de la saison en championnat, Seraing n’est guère une équipe spectaculaire. Les Métallos doivent confirmer qu'ils ont retrouvé le chemin des filets, au moment d’accueillir Eupen pour un match très important.

De Proximus

Partager cet article

Les semaines passent et la pression se fait de plus en plus forte sur les épaules de Seraing. Contrairement à leur co-promu unioniste qui caracole en tête de la D1, les Sérésiens trainent la patte en queue de classement, devançant uniquement le Beerschot qu'ils ont heureusement battu en milieu de semaine. Actuellement barragiste, le club principautaire doit faire le plein de points s’il veut éviter une double confrontation jamais évidente.

Pour cela, il faudra absolument retrouver de la régularité en attaque. En effet, entre les deux dernières victoires (27 novembre-26 janvier), Seraing a pris 3 point et n’a inscrit que 5 petits buts, dont deux contre le Beerschot il y a peu. Un bilan absolument catastrophique pousse les Métallos à faire du surplace.

Mikautadze relancé ?

Meilleur buteur de Seraing l’an dernier, et véritable attraction de la D1B, Georges Mikautadze peine à digérer le passage en D1A, comme tous ses équipiers d’ailleurs. S’il présente un bilan de 8 buts et 1 assist depuis le début de la saison, il faut toutefois nuancer. D’une part car l’international géorgien en a planté 3 contre Zulte, mais aussi parce qu’il a traversé une période disette de 703 minutes entre le 27 novembre et le match contre le Beerschot, où il avait ouvert la marque. On peut espérer que le but inscrit cette semaine lui permettra de retrouver ses sensations.

Le poids de l’attaque sérésienne ne peut évidemment pas reposer uniquement sur les épaules de l’attaquant, qui paye également le manque de construction et de créativité de ses équipiers. Seraing est une équipe assez brouillonne sur le plan offensif. Avec 89 tirs effectués depuis le 27 novembre, le nombre de buts aurait dû être plus élevé. Mais on a vu contre l’Union que même face à un adversaire réduit à 10, les Liégeois étaient incapables de marquer.

Eupen en profitera-t-il ?

Ces complications offensives feront-elles les affaires d’Eupen ? Les Pandas ont eux aussi besoin de points pour se rassurer et éviter de voir Seraing revenir près d’eux. Après le très gros début de saison, il serait dommage de se mêler à la lutte pour le maintien. Les Pandas ont encore le top 8 dans un coin de leur tête et il va absolument falloir enchainer les victoires pour y parvenir. Sans quoi la saison se terminera au bout des 34 journées de la phase classique après avoir peut-être même lutté pour le maintien.

La défense des Pandas, avec le très solide Emmanuel Agbadou, devrait, sur le papier, gérer sans trop de mal l’attaque de Seraing. Si les Eupenois y parviennent, envisager la victoire serait tout à fait réaliste. Car en face, c’est la pire défense du championnat également. Jean-Louis Garcia a encore du pain sur la planche.

Suivez la Jupiler Pro League tout au long de la saison, et notamment RFC Seraing – KAS Eupen ce samedi à 18h30, sur les chaînes d’Eleven Pro League, disponibles dans le forfait Pickx Sports de Proximus.

Proximus Pickx propose dans son app (Android & iOS) et sur son site web proximuspickx.be un mode « interactif » lors des rencontres en UEFA Champions League, Jupiler Pro League et la D1B. Grâce à cette fonctionnalité, vous découvrez les compositions des équipes, les statistiques du match ou encore l’historique des rencontres, le tout en un seul clic ! Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément. Vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs et jouez votre propre VAR !

 

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top