Caroline Anglade dans la peau d’une maîtresse d’école prête à tout pour ‘Sauver Lisa’

Cinéma |

La mini-série française ‘Sauver Lisa’, adaptée d'une version japonais appelée ‘Mother’, met en scène une institutrice Rose Keller qui découvre que l’une de ses élèves est maltraitée à la maison. Pour la sauver, elle ira même jusqu’à l’enlever. Caroline Anglade est touchante dans son rôle. À ne pas manquer ce soir sur RTL TVI à partir de 20h30.

De Proximus

Partager cet article

En plus d’évoquer l’enfance et les liens parentés, la série à suspense va plus loin dans la psychologie des personnages. Rose en voulant protéger la petite Lisa va devoir affronter son passé. Enfant, elle avait été abandonnée et puis adoptée. Touchante, la comédienne parvient à nous émouvoir tant par l’humanité de son personnage, que par sa force, sa sensibilité et sa volonté d’agir.

Une série avec des femmes

Ici, ce sont les femmes qui tiennent le sujet. Et Rose Keller en est la meneuse. L’actrice française est tout de suite tombée sous le charme de cette femme "mystérieuse". Dès la lecture du scénario, elle savait qu’elle voulait jouer le rôle de l’institutrice. "J'ai aimé sa ténacité, son envie de tout risquer, et sa folie, quelque part aussi. Parce que l'acte qu'elle commet, en "enlevant" Lisa, est déraisonné. Mais elle sait que si elle n'agit pas, la petite risque de mourir." explique-t-elle auprès d’Allociné. Maman de deux enfants, l’interprète de Rose a été très sensible à la question de la maternité. Comme elle le souligne pertinemment sur le site d’Allociné, "La série parle aussi du rapport différent qu’on peut avoir à la maternité. Il y a la mère qui adopte, celle qui va abandonner son enfant, celle qui maltraite son enfant, celle qui n’en veut pas par rapport à son histoire et qui finit par tisser un lien avec cette petite fille. C'est ça le message de la série : qu’on peut ne pas porter un enfant et être une mère quand même, dans tous les sens du terme."

Un premier rôle dramatique

À la différence de Déborah François qui a l’habitude de jouer dans des drames, Caroline Anglade est plus souvent assignée à des comédies françaises. Et c’est avec brio que l’actrice de 39 ans relève le défi haut la main d'incarner un rôle plus dramatique. La star de la série a été vue notamment dans ‘Divorce Club’ de Michaël Youn, ‘Tout le monde debout’ de Franck Dubosc ou encore ‘Joséphine’ d’Agnès Obadia. Caroline Anglade fait ses débuts dans la comédie au théâtre et en 2009, elle fait des apparitions à la télévision, notamment dans ‘Sous le soleil’ ou encore ‘Section de recherches’. Sa dernière série en date est 'Lebowitz contre Lebowitz', où elle incarne Irène, une avocate qui se dispute avec l’ex-femme de son défunt mari, la direction du cabinet d’avocats. Ce n’est qu’en 2011, qu’elle est vue pour la première fois sur le grand écran dans ‘On ne choisit pas sa famille’ de Christian Clavier. Et si sa voix vous dit quelque chose, c’est parce qu’elle double régulièrement Megan Fox pour la version française de ses films.

Regardez les deux premiers épisodes de 'Sauver Lisa' dès ce mercredi 26 janvier à 20h30 sur RTL TVI ou sur Pickx.be ou l'app de Proximus Pickx. Via TV Replay, vous pouvez regarder le programme jusqu'à 36 heures plus tard quand vous le souhaitez, ou également sur le site ou l'app 7 jours après sa diffusion !

Sujets associés

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top