La France peut-elle enfin se mettre à rêver d'un nouveau succès en Grand Chelem ?

Sports | Souvent raillée pour ses prestations en Grand Chelem, la France peut s'enorgueillir de placer cette année deux représentants en quart de finale de l'Open d'Australie. Gaël Monfils, chez les messieurs, et Alizé Cornet, chez les dames, rêvent de succéder à Marion Bartoli, dernière lauréate française dans l'un des quatre tournois majeurs.

De Proximus

Partager cet article

La retraite attendra. Pour ce début d'année 2022, peu de personnes auraient misé sur la présence de Gaël Monfils, 35 ans, et Alizé Cornet, 32 ans, en quart de finale de l'Open d'Australie. La Niçoise, d'autant plus, envisageait encore il y a peu de mettre un terme à sa carrière à l'issue de cette saison. Un an après son élimination au premier tour et sa sortie en pleurs, "la Monf", pour sa part, a rejoint les quarts sans perdre le moindre set et a égalé sa meilleure performance à Melbourne Park, qui remonte à 2016. Mais jusqu'où les deux Franciliens sont-ils réellement capables d'aller ?

Monfils, un habitué des quarts

Pour la dixième fois de sa carrière, Gaël Monfils fait partie des huit meilleurs dans un tournoi du Grand Chelem. Par deux fois, il avait réussi à se hisser dans le dernier carré. Le Parisien avait forgé cet exploit en 2008 dans sa ville à Roland-Garros avant d'en faire de même en 2016 à l'US Open. Malheureusement pour lui, il était tombé sur le maître des lieux, Rafael Nadal, Porte d'Auteuil avant de courber l'échine ensuite logiquement contre Novak Djokovic aux États-Unis. Cette fois-ci, le taureau de Manacor pourrait bien encore se retrouver sur sa route en demi-finale. Même si on en est encore loin...

Il faudra pour cela, en effet, se défaire en quart de l'Italien Matteo Berrettini. Depuis l'éviction de Novak Djokovic, le Romain, dernier finaliste de Wimbledon, est le favori de cette partie de tableau. Encore plus que Rafael Nadal qui n'avait pas beaucoup de certitudes avant le début du tournoi. C'est dire l'obstacle qui se dresse devant Gael Monfils. Bousculé comme jamais par le jeune prodige Carlos Alcaraz au troisième tour, Berrettini s'est sorti miraculeusement de ce piège au super tie-break. Beaucoup voient ce succès comme un signe d'une victoire finale programmée. 

Une première pour Cornet

Chez les messieurs, Lucas Pouille est le dernier français à avoir rejoint les demi-finales en Australie. C'était en 2019. Jo-Wilfried Tsonga est lui le dernier à avoir participé à une finale en Grand Chelem, à Melbourne justement, en 2008. Si Yannick Noah reste l'ultime vainqueur français à Roland-Garros en 1983, il faut faire un saut jusqu'en 1928 pour retrouver le seul et unique lauréat français à l'Open d'Australie : Jean Borotra.

Chez les dames, la donne est un peu différente. Présente pour la première fois de sa carrière en quart de finale pour son 63e Majeur, après avoir pris la mesure notamment de Garbiñe Muguruza et Simona Halep, Alizé Cornet sait qu'elle se situe à trois succès d'un exploit XXL. En s'offrant deux des favorites à la victoire finale, la Française sait que sa future adversaire Danielle Collins, certes demi-finaliste en 2019 et tombeuse d'Elise Mertens au tour précédent, est à sa portée. À ce stade de la compétition, surtout sur le circuit féminin, les nerfs sont particulièrement à vif et les exploits sont nombreux. Marion Bartoli est la dernière Française à avoir rejoint les quarts de finale en Australie, Amélie Mauresmo (2006) et Mary Pierce (1995) sont les seules à voir lever les bras en Océanie. Cornet sera-t-elle en mesure de rester de glace afin de rentrer définitivement dans l'histoire du tennis français ?

Suivez l'Open d'Australie du 17 au 30 janvier sur les chaînes d'Eurosport.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top