Quels enseignements tirer de la phase de poules de la CAN ?

Football | La Coupe d'Afrique des Nations a réservé son lot de surprises lors de la phase de poules avec notamment l'élimination du tenant du titre, l'Algérie, mais aussi de l'un des autres cadors africains, le Ghana. A contrario, des petites nations ont réussi à créer l'exploit en rejoignant les huitièmes de finale du tournoi. Analyse.

De Proximus

Partager cet article

Les équipes au top :

Pays hôte de la CAN, le Cameroun n'a pas manqué ses débuts dans la compétition. Collins Fai, Michael Ngadeu et leurs partenaires ont terminé premiers de leur groupe avec 2 victoires et un match nul. Avec sept buts marqués, il s'agit de la meilleure attaque du tournoi pour l'instant. Le Maroc de Selim Amallah, le Nigeria de Wilfred Ndidi (ex-Genk), seule équipe à avoir pris le maximum de points, et la Côte d'Ivoire de Christian Kouamé, qui a sorti le tenant du titre algérien, ont montré également qu'ils étaient prêts à se battre pour la victoire finale.

Dans les très bonnes surprises, la Gambie de l'entraîneur belge Tom Saintfiet, plus petit pays du continent africain, a réussi à se qualifier pour le prochain tour pour sa toute première participation à la Coupe d'Afrique. Et pas de n'importe quelle manière ! Les coéquipiers d'Omar Colley (ex-Genk) ont terminé invaincus (2 succès et 1 match nul) à la deuxième place, devant notamment la Tunisie. La Guinée Équatoriale, elle aussi, a surpris tout son monde en se qualifiant aux dépens notamment de l'Algérie. Le Gabon, privé de sa star Pierre-Emerick Aubameyang pour des raisons extrasportives, a également montré du coeur pour se hisser au tour suivant. Les Comores, pour leur première participation, et le Malawi, plutôt brillant face au grand Sénégal, ont aussi déjà réussi leur tournoi en se qualifiant pour les huitièmes.

Les nations dont on attend plus :

Évoquons justement directement le Sénégal. Malgré l'obtention de la première place du groupe B, les Lions de la Teranga n'ont pas vraiment rassuré lors du premier tour. Dans un groupe largement à leur portée, ils n'ont signé qu'une victoire en 3 matchs dans les ultimes instants de la rencontre d'ouverture face au Zimbabwe grâce à un penalty salvateur de leur superstar Sadio Mané. Par la suite, les Sénégalais ont réalisé deux tristes 0-0 face à la Guinée et au Malawi. Quand on regarde l'effectif, qui comprend notamment l'un des meilleurs gardiens au monde Édouard Mendy, Kalidou Koulibaly (ex-Genk), Idrissa Gueye ou encore Cheikhou Kouyaté (ex-Anderlecht), on s'attend tout de même à mieux de la part du dernier finaliste de la CAN. 

Il en va de même pour l'Egypte. Si les Pharaons ont rassuré défensivement, ils n'ont inscrit que deux petits buts face aux modestes pays du Soudan et de la Guinée-Bissau. Dominés de la tête et des épaules par le Nigéria en ouverture, les partenaires de Mohamed Salah devront montrer beaucoup plus au tour suivant pour se défaire de... la Côte d'Ivoire ! Enfin, s'il n'a pas véritablement déçu en faisant le travail avec 2 victoires et 1 match nul, le Mali de Kalifa Coulibaly (ex-Gand) n'a pas non plus impressionné malgré un effectif bourré de qualités. Mais que dire de la Tunisie qui est passée tout proche du couperet avec un seul petit succès pour deux défaites. Un fossé semble séparer les Aigles de Carthage du Nigéria qu'ils affronteront justement en huitième.

Les pays qui ont fait un gros flop :

Les huitièmes, eux, ne les verront pas. Arrivée invaincue au Cameroun, l'Algérie a poussé jusqu'à 35 matches sa série d'invincibilité avant de s'incliner deux fois. Dans un groupe pourtant largement à leur portée, avec certes la Côte d'Ivoire mais aussi et surtout la Guinée Équatoriale et le Sierra Leone, Riyad Mahrez et ses partenaires sont passés complètement à côté de leur sujet. Le tenant du titre sort de la compétition par la petite porte sans avoir signé une seule victoire et avec un goal average de -3 !

Le Ghana de Joseph Paintsil, lui aussi, en a déçu plus d'un. Malgré un début de compétition très très poussif, avec une défaite méritée face au Maroc et un nul contre le Gabon, les Black Stars avaient encore leur sort entre leurs mains en abordant la dernière rencontre face aux Comores. Et là encore, le petit poucet, emmené par Faïz Selemani, s'est montré trop fort. En 23 participations à la CAN, c’est la première fois que les quadruples champions d’Afrique repartent bredouilles, sans avoir remporté le moindre match. CAN ça ne veut pas, ça ne veut pas...

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top