Comment Valence est progressivement en train de devenir le nouvel Atlético Madrid

La Liga | Après la parenthèse qu’a offerte la Coupe, la Liga reprend ses droits ce week-end. Pas au mieux cette saison, l’Atlético Madrid ne semble pas en mesure de se mêler à la lutte pour le titre que se livrent le Real et Séville. Samedi, les Colchoneros n'auront pas la tâche facile contre Valence, une équipe particulièrement difficile à manœuvrer.

De Pickx

Partager cet article

Les choses ne vont pas bien pour l'Atlético Madrid depuis quelque temps. Actuellement quatrième, le champion en titre est en mauvaise posture en championnat et fait à peine mieux que le FC Barcelone. En Coupe, la situation n’est pas plus reluisante. Il y a quelques jours, les Madrilènes ont dit adieu à leurs dernières ambitions en s’inclinant en huitièmes de finale contre la Real Sociedad (2-0).

L'Atlético n'y arrive plus

Le contraste avec les années précédentes est assez frappant. Autrefois infranchissable, Jan Oblak semble soudainement être devenu un gardien moyen, tandis que le transfert record Joao Felix ne performe pas comme espéré. Quant à Luis Suarez, il a montré sous le maillot de l'Atlético qu'il n’avait pas perdu son sens du but, mais il ne semble plus incontournable dans le onze de Simeone. Au cours des dix derniers matchs, Suarez n'a réussi à faire trembler les filets qu'une seule fois.

Et c'est dans cette période difficile que les Colchoneros accueillent Valence, qui n'est qu'à quatre points au classement. Les pensionnaires du stade Mestalla restent sur deux saisons décevantes terminées à la 13e et 9e place. L’entraîneur Pepe Bordalas a dû changer de cap cette saison en effectuant des changements radicaux au sein du club.

Mentalité de guerrier

Les joueurs de Valence jouent désormais avec une mentalité de guerrier et pratiquent le même type de football que Bordalas prônait à Getafe, son ancien club. Si l'Atlético était jadis connu pour un bloc bas et organisé, les Valenciens sont en train de prendre le relais. En Liga, Valence est l’équipe qui a commis le plus de fautes et reçu le plus de cartons jaunes. Le jeu est si souvent interrompu que c'est au Mestalla que le temps de jeu réel est le plus faible.

À Valence, les principales attractions se nomment, entre autres, José Gaya et Carlos Soler, deux joueurs issus du centre de formation. Mais s’ils ont tous deux le club dans la peau, ils pourraient ne pas s’éterniser dans leur club de cœur. Valence a déjà vendu plusieurs de ses joueurs clés comme Ferran Torres, Rodrigo et Dani Parejo ces dernières années. Tous ont été vendus à un prix inférieur à leur valeur marchande afin d’assainir les finances. Reste désormais à voir de quoi sera fait l’avenir de Gaya et Soler, dont les contrats expirent la saison prochaine.

Suivez la Liga tout au long de la saison, y compris la rencontre entre l'Atlético et Valence de ce samedi 22 janvier à 21h, sur les chaînes d’Eleven Sports, disponibles dans l'option Pickx Sports de Proximus.

Le programme de la 22e journée de Liga sur Eleven Sports :

Samedi 22 janvier

Dimanche 23 janvier

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top