Lisandro Magallan n’a pas encore réussi à convaincre à Anderlecht

Jupiler Pro League |

Arrivé en prêt de l’Ajax d’Amsterdam, l’Argentin Lisandro Magallan s’est installé depuis quelques matchs dans la défense d’Anderlecht. Pour autant, les performances de l’arrière n’ont pas encore convaincu.

De Pickx

Partager cet article

Désireux de se renforcer en défense, Anderlecht a attiré cet été Wesley Hoedt, Taylor Harwood-Bellis (prêté par ManCity, mais déjà réparti) et Lisandro Magallan. Ce dernier est arrivé en provenance de l’Ajax, sous la forme d’un prêt. Le joueur de 28 ans n’a toutefois pas directement été installé dans le onze de Vincent Kompany, Hoedt et Harwood-Bellis ayant la préférence.

Magallan doit en effet attendre la fin septembre pour disputer sa première minute de jeu, à Ostende. Il jouera encore 1 minute au mois d’octobre en championnat, contre le Beerschot, avant d’être titularisé contre Courtrai, le 21 novembre. Depuis, Magallan n’a plus quitté le onze des Mauves (qui n’ont d’ailleurs plus perdu). Mais de là à dire que ses performances ont convaincu tout le monde, au point d’en faire un titulaire indiscutable, il y a un pas qui est encore difficile à franchir.

Pas un roc

Depuis qu’il a gagné sa place dans le onze de base d’Anderlecht, Lisandro Magallan a pu montrer… qu’il n’était pas spécialement un grand défenseur. Alors que Wesley Hoedt impose son physique, l’Argentin peine encore à s’ériger en véritable roc défensif. Les stats ne trompent pas à son sujet d’ailleurs. Avec une note moyenne de 6,65 (selon WhoScored), il est le moins bon élève des 4 défenseurs habituels : Gomez 7,25, Hoedt 6,89, Murillon 6,70.

Ses statistiques défensives, quand on les regarde sous la loupe, sont également bien moins bonnes que les autres. Ainsi, l’ancien de Boca n’intercepte en moyenne que 0,6 ballons par match, contre 1 à 1,5 pour ses équipiers. Magallan commet également plus de fautes (1,4 contre moins de 1 pour les autres), et effectue trois fois moins de blocks que Hoedt.

Le joueur n’est pas non plus à l’abri d’erreurs par manque de concentration. Contre le Standard dimanche dernier, il a failli offrir un but à Jackson Muleka en tardant trop à dégager et en propulsant finalement le cuir sur l’attaquant du Standard. Sans un Van Crombrugge attentif, les Rouches auraient ouvert le score de manière gag.

En attendant Delcroix ?

L’arrivée de Magallan comme titulaire a poussé Harwood-Bellis vers la sortie, mais on peut s’étonner que Kompany n’ait pas décidé de lancer un jeune du cru à la place, lui qui tenait tant à son process. Mais l’entraineur d’Anderlecht a préféré l’expérience à la jeunesse de Debast ou Lissens. On peut toutefois se dire que la présence de Magallan dans le onze n’est que temporaire.

D’ici quelques semaines, Hannes Delcroix pourrait bien faire son retour. Sur la touche depuis le mois d’août en raison d’une opération au genou, l’international a retrouvé les pelouses courant du mois de décembre. En manque de rythme, il s’entraine et se refait une forme. Il y a fort à parier qu’une fois fit, Delcroix retrouvera une place de titulaire, poussant Hoedt sur le côté droit de la défense et Magallan sur le banc. À moins que ce dernier ne parvienne finalement à se rendre indispensable ?

Suivez la Jupiler Pro League tout au long de la saison, et notamment Malines – Anderlecht ce dimanche 23 janvier à 18h30, sur les chaînes d’Eleven Pro League, disponibles dans le forfait Pickx Sports de Proximus.

Proximus Pickx propose dans son app (Android & iOS) et sur son site web proximuspickx.be un mode « interactif » lors des rencontres en UEFA Champions League, Jupiler Pro League et la D1B. Grâce à cette fonctionnalité, vous découvrez les compositions des équipes, les statistiques du match ou encore l’historique des rencontres, le tout en un seul clic ! Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément. Vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs et jouez votre propre VAR !

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top