LEC : Des débuts chaotiques pour Team Vitality

League of Legends | Ce week-end marquait le retour sur les écrans du LEC, le championnat européen de League of Legends. Si Fnatic et Rogue ont réalisé un superbe départ durant cette super week de lancement, la superteam de Team Vitality aura du travail afin d’établir des performances à la hauteur de celles attendues.

De Proximus

Partager cet article

La planète League of Legends vient de connaitre un week-end agité. Après plusieurs mois de pause et un mercato endiablé, notre championnat européen vient de reprendre ses droits à l’occasion d’une superweek qui aura vu les meilleures équipes du Vieux Continent s’affronter durant trois soirées de matchs.

Une belle occasion pour confirmer les attentes du public envers des équipes au haut potentiel ou de révéler des équipes prometteuses pour le reste de la saison régulière.

Du côté des réussites, on retrouve la nouvelle composition Fnatic. Considérée comme l’une des formations les plus impressionnantes sur le papier, l’équipe s’est imposée à trois reprises, notamment grâce à la très belle performance offerte par Martin “Wunder” Hansen, fraichement importé de chez G2 Esports. Des Fnatic qui se seront d’ailleurs imposés face à Team Vitality ce samedi.

La déconvenue des abeilles

Les abeilles ont en effet connu un début de compétition clairement en deçà de ce qui était attendu, au vu des talents alignés par l’organisation française. Considérée comme l’une des deux superteams de ce split, aux côtés de Fnatic, l’équipe n’a pourtant pas connu une seule victoire du week-end. Vitality aura donc du travail dans les semaines à venir afin d’amener son jeu collectif à la hauteur des capacités individuelles des joueurs, considérés pour une majorité comme faisant partie des meilleurs à leur poste.

Attendus au tournant après une reconstruction scrutée par tout l’écosystème, les ninjas de G2 Esports, dont le Belge Raphaël “Targamas” Crabbé, n’ont pas déçu … Sans pour autant impressionner. Opposés aux EXCEL et à Astralis en première partie de week-end, les G2 étaient clairement donnés comme favoris.

Twitter – © Riot Games

Un statut que les ninjas n’ont pas peiné à honorer, malgré des conditions de jeu compliquées suite à l’infection à la Covid 19 de quatre joueurs sur les cinq qui composent le roster. Ils terminent cependant la première semaine en s’inclinant face à des MAD Lions survitaminés.

Menés par un Elyoya des grands jours, les MAD ont su prouver qu’ils restent une équipe à tenir à l’oeil, et ce malgré le départ de ses deux joueurs stars : Humanoid et Carzzy. Les Lions finissent eux aussi la semaine avec deux victoires et une défaite au compteur.

Du côté du jeune projet BDS, c’est un début de compétition encourageant que l’équipe a connu ce week-end. Ils se sont tout d’abord inclinés dans un affrontement très observé face à Fnatic, avant de connaitre une première victoire face à EXCEL ce samedi. Adam et ses coéquipiers n’ont cependant pas été assez solides pour arracher un succès contre Misfits lors du premier match de ce dimanche.

Le classement du LEC (1ère semaine)

  1. Rogue (3-0)
  2. Fnatic (3-0)
  3. MAD Lions (2-1)
  4. G2 Esports (2-1)
  5. Misfits (2-1)
  6. SK Gaming (1- 2)
  7. EXCEL (1- 2)
  8. Team BDS (1- 2)
  9. Astralis (0-3)
  10. Team Vitality (0-3)

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top