Que peut apporter Cédric Bakambu à l’Olympique de Marseille ?

Ligue 1 | Huit ans après son départ, Cédric Bakambu est de retour en Ligue 1. Pisté par plusieurs clubs, l’international congolais a finalement atterri à l’Olympique de Marseille dont il vient étoffer le secteur offensif.

De Proximus

Partager cet article

S’il avait un peu disparu des radars ces dernières saisons, Cédric Bakambu est loin d’être un inconnu sur le Vieux Continent. L’attaquant fait ses débuts professionnels en 2010 avec Sochaux, son club formateur. En 2014, il s'envole en direction de Bursaspor en Turquie, où il connaît une saison très réussie qui convainc les dirigeants de Villarreal de lui offrir un contrat à l’été 2015. Bakambu s’épanouit dans ce club du subtop espagnol, avec lequel il découvre également l’Europa League

Transfert avorté à Barcelone

Au bout de trois saisons avec le 'sous-marin jaune', le natif de Vitry-sur-Seine prend la direction de la Chine et le club de Beijing Guoan. Après quatre ans dans une compétition certes beaucoup moins relevée, il présente un impressionnant bilan de 58 buts et 21 passes décisives en 87 rencontres. Laissé libre par le club chinois, il s‘est donc engagé en faveur de Marseille.

Mais sa carrière aurait pu prendre une tout autre tournure en 2020. Alors que le championnat chinois était suspendu en raison du Covid, le FC Barcelone avait tenté de le faire revenir en Liga. Le transfert, cependant, avait capoté au dernier moment, alors que Bakambu était déjà dans l’avion pour la Catalogne…

La question est désormais de savoir si Bakambu, qui n’a plus disputé le moindre match depuis de longues semaines, sera directement capable de se faire une place au sein de l’effectif phocéen entraîné par Jorge Sampaoli. Si sa forme physique le lui permet, l’attaquant pourrait contraindre Sampaoli à revoir quelque peu son dispositif.

Un duo avec Milik ?

Habitué à jouer la seule pointe Arkadiusz Milik, le coach argentin pourrait en effet décider de se passer de vrais ailiers pour jouer avec deux attaquants, qui présentent en outre des profils complémentaires. Utilisé comme un point de fixation sur le front de l’attaque, le Polonais, toujours en recherche de ses meilleures sensations, pourrait notamment bénéficier des brèches ouvertes par le Congolais, qui s’exprime davantage dans les espaces.

Mais le technicien argentin ne veut pas aller trop vite en besogne : “Il faut qu'il y ait un bon feeling entre eux. Avec deux pointes, ils peuvent se neutraliser, ça peut être négatif s'il n'y a pas de connexion, s'ils jouent les mêmes ballons”, a-t-il expliqué. Une autre option serait de profiter de la polyvalence de sa nouvelle acquisition, qui peut tout aussi bien évoluer sur les côtés qu’au centre du terrain. Bakambu se révélera-t-il être la bonne pioche du mercato hivernal en Ligue 1 ?

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top