Salaires impayés à Mouscron qui rejette la faute sur le LOSC

D1B Pro League | Le RE Mouscron a réagi par voie de communiqué officiel à la nouvelle grève entamée ce jeudi par ses joueurs. Le club reconnaît que des retards de paiement des salaires existent, mais pointe la responsabilité du LOSC. Les deux clubs ont été partenaires pendant un moment mais sont désormais à couteaux tirés...

De Tagtik

Partager cet article

La direction du club ne nie "aucunement les problèmes rencontrés par le club ces derniers mois pour honorer les salaires" mais  "tient à préciser que cette situation délicate est uniquement dû au fait de la décision unilatérale du LOSC de ne pas respecter ses engagements", précise ce communiqué.

"Lors de la collaboration entre les deux clubs, Mouscron avait dû fortement augmenter ses coûts en accueillant un groupe conséquent de joueurs du LOSC en contrepartie d’un accord financier. Ceci permettait à des joueurs comme Koffi ou  Onana, par exemple, d’évoluer dans un championnat professionnel Belge au lieu de végéter dans un championnat amateur français. Par cette opération le LOSC bénéficiait d’une médiatisation de ses joueurs et donc d’une plus-value financière."

"C’est le non-respect de cet accord qui plonge aujourd’hui le club dans cette situation délicate. Le club français nous est redevable d’une somme conséquente qui nous aurait permis de boucler le budget de cette saison sans la moindre difficulté.
La direction du club insiste sur le fait qu’elle s’échine à trouver des solutions pour assurer la continuité du club. Plusieurs pistes sont actuellement à l’étude et elle a bon espoir que l’une d’entre elles sera menée à bien dans un délai raisonnable.", ajoute le club.

Sujets associés

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top