Jupp Kapellmann, le joueur qui ne quittait pas son ours en peluche

Bundesliga | Contemporain de la légende Franz Beckenbauer, Jupp Kapellmann a également marqué, à sa manière, le football allemand. Personnage haut en couleur, l’ancien milieu de terrain de Cologne et du Bayern Munich, qui se rencontrent ce samedi (15h30), fait partie des rares joueurs à avoir remporté la Coupe du monde et la C1 la même année.

De Proximus

Partager cet article

Révélé sous les couleurs de l'Alemannia Aix-la-Chapelle, Jupp Kapellmann rejoint le FC Cologne en 1970, à l’âge de 20 ans. Le joueur y poursuit sa progression durant trois saisons, empochant au passage une Coupe d’Allemagne. Ses prestations sont remarquées par le grand Bayern Munich, qui l’attire en Bavière à l’été 1973 contre un peu plus de 800.000 Deutsche Mark, un record en Bundesliga à l’époque.

Une année 1974 de folie

À Munich, Kapellmann va enchaîner les succès. Il fait partie de l’équipe qui termine championne d’Allemagne en 1974 et qui, à partir de cette saison-là, s'offre trois succès consécutifs en Coupe des clubs champions (l’ancêtre de l'actuelle Ligue des champions). L’année 1974 sera tout bonnement incroyable pour le natif de Würselen, puisqu’il ajoutera aussi une Coupe du monde à son palmarès, bien qu’il ait assisté à l’épopée victorieuse de ses coéquipiers depuis le banc.

Si Kapellmann était un excellent footballeur, il a longtemps souffert d’un déficit de popularité auprès de ses coéquipiers durant sa carrière. D’aucuns estiment qu’il aurait d’ailleurs eu plus de cinq sélections avec son équipe nationale s’il avait réussi à se faire aimer un peu plus dans le vestiaire. Le joueur, qui était parti de Cologne en mauvais terme, n’a pas non plus reçu un comité d’accueil particulièrement chaleureux à Munich.

L'ourson Pitt, son fidèle compagnon

Ses nouveaux coéquipiers ne lui avaient en effet pas pardonné son agression contre Wolfgang Sühnholz, ancien attaquant du Bayern, lors d'un match particulièrement rugueux la saison précédente. Kapellmann, qui avait le don pour se faire des ennemis, n’avait que très peu d’alliés dans le monde du football. Si bien que son meilleur ami, qu’il ne quittait jamais, était un… ours en peluche répondant au nom de Pitt. Le joueur, qui était aussi étudiant en médecine, trimballait son nounours partout, y compris dans le vestiaire.

Jusqu’au moment où ses collègues en ont eu assez et ont organisé une tentative pour lui faire finir sa vie de peluche sous les roues du bus du club. Sauvé de justesse par son maître, il fut néanmoins déchiré en mille morceaux quelques jours plus tard par... le chien de Kapellmann. Poussé vers la sortie par ses propres équipiers, l’excentrique milieu de terrain quitte le Bayern en 1979 et termine sa carrière au TSV 1860 Munich, l’autre club de la ville. Après 339 matchs en Bundesliga, Kapellmann range ses crampons en 1981 pour embrasser une carrière de médecin orthopédiste.

Suivez la Bundesliga tout au long de la saison, y compris le duel entre Cologne et le Bayern Munich de ce samedi (15h30) sur Eleven Sports 1, sur les chaînes d’Eleven Sports, disponibles dans l'option
Pickx Sports de Proximus.

Le programme de la 18e journée de Bundesliga sur Eleven Sports :

Vendredi 14 janvier

Samedi 15 janvier

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top