Jérémie Boga peut-il franchir un palier à l’Atalanta ?

Serie A | Après un séjour de trois saisons à Sassuolo, Jérémie Boga a fait un pas en avant en rejoignant l’Atalanta, qui se déplace à l'Inter ce dimanche (20h45). L’ailier ivoirien peut-il passer un cap dans l’un des meilleurs clubs de Serie A?

De Proximus

Partager cet article

Avant même le début officiel du mercato hivernal, l’Atalanta Bergame a bouclé son premier transfert de l’année en chipant Jérémie Boga à Sassuolo, où le joueur de 25 ans évoluait depuis 2018, contre un peu plus de 20 millions d’euros. Après trois saisons et demie en Serie A, l’international ivoirien fait donc un pas en avant en rejoignant un club qui lutte chaque année pour le top 3 et s’illustre également sur la scène européenne.

Barré à Chelsea

Il faut dire que Boga suit une progression constante depuis ses débuts à l’ASPTT Marseille, un club de quartier de la cité phocéenne, où il est né. Très vite repéré par de grands clubs français, le joueur choisit de poursuivre sa formation à Chelsea dès l’âge de 12 ans. Six ans plus tard, il intègre l’équipe première des Blues, sans toutefois directement y recevoir sa chance. Le club préfère en effet lui faire prendre du galon ailleurs.

Commence alors pour l’ailier une série de prêts, tous relativement fructueux, qui le mènent successivement à Rennes, puis à Grenade et enfin à Birmingham City. De retour à Londres, Boga comprend que son avenir immédiat ne se situe pas chez les Blues. À l’été 2018, il est transféré définitivement à Sassuolo après n’avoir joué qu’un match officiel avec Chelsea en trois ans. À son palmarès figure tout de même une victoire finale en UEFA Youth League, qu'il a disputée aux côtés de joueurs comme Andreas Christensen, Dominic Solanke ou Ruben Loftus-Cheek.

En Italie, le natif de Marseille prend rapidement ses marques. Grâce à sa technique, son agilité et son accélération dévastatrice, l’ailier gauche – également capable d’évoluer au centre du terrain – fait très mal aux défenses de Serie A. C’est en 2020 qu’il boucle sa saison la plus aboutie, avec 11 buts et 2 passes décisives en 35 matchs au compteur.

Un nouveau système

Déjà courtisé par les gros calibres du championnat à la fin de la saison dernière, Boga est finalement resté quelques mois de plus à Sassuolo. Mais sa première partie de saison n’a pas été la plus heureuse. Perturbé par un virus alimentaire, une blessure à la cuisse et ses envies d’ailleurs, il n’a été titulaire qu’à huit reprises en Serie A depuis le mois d’août.

Cela n’a pas pour autant freiné l’Atalanta, qui n’a pas hésité à mettre le prix pour s’attacher les services de l’Ivoirien, qui devrait effectuer ses débuts avec la Dea une fois rentré de la Coupe d’Afrique des nations. S’il veut réussir en Lombardie, Boga devra en tout cas sortir de sa zone de confort et s’épanouir dans un rôle différent, certainement un peu plus axial. Lui qui est habitué à faire la différence depuis son flanc gauche n’aura en effet d’autre choix que de s’intégrer dans le système bien rôdé de Gian Piero Gasperini, où les flancs sont la chasse gardée des pistons. Nul doute, cependant, que le tacticien italien saura faire une place à sa nouvelle recrue au sein de son dispositif.

Suivez la Serie A tout au long de la saison, y compris le duel entre l'Inter et l'Atalanta de ce dimanche 16 janvier à 20h45 sur Eleven Sports 1, sur les chaînes d’Eleven Sports, disponibles dans l'option Pickx Sports de Proximus.

Le programme de la 22e journée de Serie A sur Eleven Sports :

Samedi 15 janvier

Dimanche 16 janvier

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top