Les Etoiles Filantes : la folle histoire de Matt Steigenga, deux matchs, douze minutes et une bague de champion NBA

Il y a des sportifs qui arrivent dans la lumière et y restent des années, empilant les succès et trophées. Mais le sport nous réserve aussi des surprises et des histoires improbables, faisant de certains des héros alors qu’ils n’ont rien demandé, ou presque. Les Etoiles Filantes, c’est la nouvelle série que vous propose Pickx Sports et qui commence avec Matt Steigenga. 

Les Chicago Bulls des années 90 et leurs six titres, cela reste dans les mémoires car c’est un exploit et une domination qui ne seront probablement jamais égalés dans le monde du sport. Emmenés par Michael Jordan, l’équipe de Phil Jackson peut aussi s’appuyer à l’époque sur des joueurs comme Scottie Pippen, Dennis Rodman ou encore Steve Kerr. Mais en 1997, cette bande va brièvement être rejointe par Matt Steigenga. 

« Qui ? » vous vous dites sans doute. Sauf si vous êtes un grand fan de NBA ou de la période faste des Bulls, ce nom ne vous dit sans doute rien. Et c’est presque normal car le joueur n’a participé qu’à deux matchs avec l’équipe de Chicago. En plus, en fin de saison régulière, alors que la première place est déjà assurée. Et c’est un peu par hasard que Matt Steigenga s’est retrouvé sur le banc des Bulls. 

Drafté au mauvais endroit

Le portrait de l’ailier semble peu flatteur jusqu’à présent et pourtant, fin des années 80 et début des années 90, Matt Steigenga est une vraie star universitaire. A la prestigieuse université de Michigan State, il est même considéré comme le meilleur joueur de l’État. Mais il ne confirme pas ce statut avant de se présenter à la Draft de 1992. C’est pour cette raison que son nom est loin d’être placé dans les premiers choix. 

Ce n’est qu’à la fin du deuxième tour que son nom est prononcé et il est choisi par… Chicago. Aie. Tomber chez les doubles champions NBA avec son paquet de stars, ce n’est sans doute pas la meilleure place pour un Rookie. Il s’accroche lors de la pré-saison mais il est coupé à contre-coeur par le general manager de l’époque, Jerry Krause, juste avant la reprise de la saison. 


De l’ennui à la lumière

Matt Steigenga évolue alors en Espagne, à Vitoria avant de revenir en CBA, la deuxième division du basktet aux USA, avant de partir vers le Japon pour trois saisons. A 27 ans, en 1997, il revient en CBA, ce qui lui permet de vivre mais c’est assez loin de la carrière qu’il avait imaginée. Mais au printemps 1997, son destin va basculer un peu par hasard.

Alors que son équipe de Milwaukee est éliminée en playoffs CBA, Matt Steigenga s’ennuie chez lui et laisse un message à Jerry Krause (en photo) en lui demandant des places pour assister à un match des Bulls avec sa fiancée. Mais le lendemain, la réponse du GM des Bulls va surprendre Steigenga : « Plutôt que de venir voir un match, si tu venais jouer à la place ? ». 

Le contrat se prépare et le joueur prend, dans la foulée, l’avion vers Detroit avec les Bulls. Le voilà avec un contrat de 3000 dollars par match pour dix jours. Alors que la première place des Bulls est assurée, l’infirmerie est remplie et une place est donc libre dans le roster de Phil Jackson. Le coach n’avait pas vraiment besoin d’un élément mais Krause sait que Michael Jordan n’a rien contre Steigenga, que du contraire. Donc, pourquoi pas lui faire plaisir ? 

Deux piges pour une bague

Le dimanche 13 avril 1997, Matt Steigenga s’installe donc sur le banc des Bulls, cinq ans après son échec de la Draft. Il joue quatre minutes, inscrit un point mais devient la bonne histoire pour les médias, ce qui fait rire ses équipiers. "Je suis toujours sous le choc. Pour moi, c'est juste une formidable opportunité. Ça devrait être sympa. On verra bien comment ça se passe."

Le lendemain, à Chicago, la foule clame son nom et Jackson lui donne huit minutes de jeux. Steigenga en profite bien avec deux points, deux rebonds, une passe, un contre et une interception. C’est aussi ici que se termine l’aventure sur les parquets de Matt Steigenga avec les Bulls. Mais seulement sur les parquets de la NBA. 

En effet, les joueurs comme Rodman ou Kukoc reprennent du service pour les playoffs et il n’y a donc plus de place pour l’ailier de 27 ans. Mais tout le monde lui demande de rester, y compris l’immense Michael Jordan. "Reste avec nous, on va te faire gagner une bague de champion". Il participe ainsi aux entraînements des Bulls qui vont décrocher un cinquième titre NBA et qui n’oublient pas d’offrir une bague de champion à Matt Steigenga, qui a assisté à cela comme un simple fan. 


Basket

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top