ropz quitte MOUZ et se retrouve agent libre

CS:GO | Après plus de quatre années passées au sein de la structure MOUZ, le joueur Robin “ropz” Kool quitte son équipe CS:GO et se retrouve donc agent libre. D’après les dernières rumeurs, FaZe Clan et G2 Esports seraient intéressés par un recrutement de l’Estonien.

De Proximus

Partager cet article

La nouvelle est tombée ce mercredi en fin d’après-midi. Le joueur estonien Robin “ropz” Kool ne fait désormais plus partie de l’organisation allemande MOUZ. Le jeune homme de 22 ans l’avait fait savoir à plusieurs reprises : il désirait quitter le roster allemand à n’importe quel prix. En cause? Le départ de Karrigan en février dernier qui avait obligé l’équipe à “tout reprendre à zéro”, comme l’avait déclaré ropz lors d’une interview au média suédois Expressen.

S’il avait bien fait comprendre que son choix de coeur serait de rejoindre son ancien capitaine au sein de l’effectif FaZe, les négociations entre les deux organisations étaient restées au point mort durant un long moment.

Des difficultés engendrées par le refus de FaZe de dépenser de l’argent pour racheter les derniers mois de contrat du joueur et l’apparente mauvaise volonté de la structure allemande à laisser partir son talent.

En direction de chez FaZe ?

Maintenant que ropz est libéré de son contrat le liant à MOUZ, rien n’empêche en théorie le joueur de rejoindre l’écurie de son choix. Si son choix se porterait bien évidemment sur l’écurie FaZe, le Clan n’était pas la seule structure à porter un certain interêt au joueur. G2 Esports aurait aussi montré un désir d’engager le joueur sous ses couleurs. Comme disent nos amis anglophones : “Time will tell…”.

ropz au sein de MOUZ, c’est pas moins de neuf titres sécurisés au fil des 1041 maps disputées par le joueur. Au cours de ses trois dernières années au sein du roster, il aura fait son entrée dans le top 20 du classement HLTV, une référence au sein du milieu.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top