La Zambie devient championne d’Afrique et remercie les dieux

En 2012, la Zambie mettait l’Afrique à ses pieds pour la première fois de son histoire en remportant la CAN. En finale, un penalty décisif a été manqué et il a fallu en arriver à une séance de tirs au but. C’est Stoppila Sunzu qui y a mis fin avec le tir au but décisif. Pourtant, l'événement le plus important de cette nuit-là a eu lieu dix-neuf ans auparavant...

Le 13 février 2012, les footballeurs de l'équipe de Zambie tournaient les yeux vers le ciel sombre du Gabon. Ils venaient de battre la Côte d'Ivoire en finale de la Coupe d'Afrique et de remporter le tournoi africain pour la première fois de leur histoire. Après le match, tous les Zambiens ont levé les bras en l'air, crié de joie et, en même temps, pleuré et remercié les dieux pour leur confiance. Non seulement les dieux ont été loués, mais leurs coéquipiers, morts dans un accident d'avion le 27 avril 1993, ont également été honorés.

Dix-neuf ans avant cette nuit magique, un avion s'est écrasé au Gabon. L'équipe nationale zambienne de l'époque était à bord et cette catastrophe a malheureusement coûté la vie à tous les passagers. En 2012, la nouvelle Zambie s'est à nouveau rendue au Gabon. Cette fois, la finale de la Coupe d'Afrique était au programme et l'intention était de rendre un hommage mérité aux personnes tuées dans ce tragique accident.

Une Côte d'Ivoire stressée

La finale les opposait à la Côte d'Ivoire. Un pays qui a manqué de remporter la finale de la Coupe d'Afrique en 2006 et qui s'est retrouvé en demi-finale en 2008. En 2010, les Elephants avaient seulement dû se contenter d'une place en quart de finale. 2012 devait être leur année.

La pression a peut-être été paralysante car la Côte d'Ivoire a eu toutes les peines du monde à se qualifier pour la finale. L'attaquant zambien Christopher Katongo était trop heureux de pouvoir en profiter. Il ne voulait pas rater cette occasion historique et, avec ses coéquipiers Rainford Kabala et Emmanuel Mayuka, il s'est joué de la défense ivoirienne. Heureusement pour les Ivoiriens, l'ancien gardien de but de Lokeren, Barry Boubacar Copa, veillait au grain.

Une histoire de pénaltys

De l'autre côté, l'attaquant de Chelsea, Didier Drogba, était seul sur une île. Il comptait sur le soutien de son coéquipier Kolo Touré, mais celui-ci ne s'est pas manifesté. Drogba a mis le nez à la fenêtre de temps en temps, mais il a été contré à plusieurs reprises par une solide défense zambienne et par le gardien Kennedy Mweene. A la 70e, Drogba a eu une occasion unique de donner l'avantage à son pays grâce à un penalty accordé. Mais il l'a botté au-dessus, et le match s’est poursuivi aux prolongations puis aux tirs au but.

Les tirs au but étaient très équilibrés. Les sept premiers tirs au but des deux pays ont été marqués. Ce n'est que lorsque Kolo Touré est apparu au point de penalty que la séance a basculé. Touré a donné un coup de pied trop mou, permettant au gardien de but zambien de le sauver. Avec la victoire si proche pour la Zambie, c'était le tour de Kalaba. Il n'a cependant pas réussi à contrôler ses nerfs et a raté son envoi, laissant les deux équipes à égalité. C'était alors à nouveau à la Côte d'Ivoire de tirer et Gervinho s’avançait.

La Zambie triomphe

Mais l'ancien attaquant de Beveren, particulièrement fatigué, a frappé le ballon n’importe comment, l'envoyant bien trop haut au-dessus du cadre. La Côte d'Ivoire a vu le vent tourner et quand le souriant Stoppila Sunzu s’est avancé, il n’a pas tremblé pour donner la victoire à la Zambie. Il a emmené son pays dans une joie délirante en offrant à son peuple un trophée historique. De quoi tourner définitivement la page du tragique accident d’avion.

Une fois de plus, dans le sport tout est possible ! 

Football

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top