One day, one goal : la somptueuse reprise de Serge Gnabry avec le Werder Brême

Bundesliga | En 2016, Serge Gnabry effectuait un retour fracassant en Allemagne. Lors de son deuxième match avec le Werder Brême, l’ailier inscrivait un petit bijou contre le Borussia Mönchengladbach.

De Proximus

Partager cet article

Si Serge Gnabry a commencé le football en Allemagne, son pays natal, c’est bien à Arsenal, où il a évolué de ses 16 à ses 20 ans, qu’il a découvert le monde professionnel. Laissé à la disposition de l'équipe réserve après un prêt infructueux à West Bromwich, l’ailier de 21 ans rejoint le Werder Brême à l’été 2016. Le 17 septembre, lors de son deuxième match en Bundesliga, le joueur va s'illustrer de bien belle manière. Ce jour-là, le Werder se déplace au Borussia Mönchengladbach. La rencontre, cependant, tourne rapidement au cauchemar pour les visiteurs.

Sur la pelouse du Borussia Park, Gnabry et ses coéquipiers encaissent un, deux, puis trois buts en vingt minutes à peine. Après un doublé de Thorgan Hazard et de Raffael, le score est déjà de 4-0 au repos. Après la pause, toutefois, les visiteurs reprennent du poil de la bête. Theodor Gebre Selassie et Sambou Yatabaré, l’ancien du Standard, se procurent des occasions sans parvenir à trouver la faille, tandis qu’Aron Johannsson, monté au jeu, voit sa tentative bloquée sur la ligne de but.

Un geste instinctif

À la 72e minute, c'est au tour de Gnabry de sortir de sa boîte. L’Allemand se faufile dans la défense du Borussia et, à la limite du hors-jeu, il se retrouve à la réception du subtil ballon piqué de Johannsson. À l'entrée de la surface, l'ailier n’hésite pas une seule seconde et reprend le ballon de volée en un temps. Sa frappe, puissante, ne laisse aucune chance au pauvre Yann Sommer. S’il sauvera l’honneur de Gnabry et les siens, ce magnifique but n’empêchera cependant pas la défaite du Werder. Malgré un tir sur le poteau d’Hazard, le score ne bougera plus. Ce revers fut fatal à Viktor Skripnik, l'entraîneur de Brême, limogé dans la foulée.

Malgré le début de saison mitigé de son club, Gnabry se consolera en apprenant que son but fut élu le plus beau du mois par les lecteurs du magazine sportif allemand Sportschau. Cette saison-là, il scorera à 11 reprises en 27 matchs pour le Werder Brême, qui terminera huitième de la Bundesliga. Ses excellentes performances lui vaudront un transfert au Bayern Munich l’été suivant, où il fait désormais figure d’incontournable dans l'équipe de Julian Nagelsmann.

Fan de notre série ? Découvrez la talonnade géniale de Thierry Henry.

Sujets associés

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top