Les matchs de légende: la dernière de Michael Ballack à Leverkusen

Bundesliga | En 2012, Michael Ballack disait adieu au public de la BayArena de Leverkusen lors de l’avant-dernière journée de Bundesliga. L’occasion, pour ses supporters, de rendre un hommage bien mérité à cette légende du football allemand.

De Proximus

Partager cet article

Le 28 avril 2012, le Bayer Leverkusen reçoit Hanovre pour le compte de la 33e journée de championnat. Le seul enjeu sportif de la rencontre concerne le Bayer, sixième, qui compte bien décrocher son billet direct pour l’Europa League en cette fin de saison. Mais ce jour marque aussi la dernière apparition d’un certain Michael Ballack, en fin de contrat, devant un public qui l’avait vu éclore douze ans auparavant.

En effet, si le retour du milieu de terrain allemand à Leverkusen au début des années 2010 fut plutôt mitigé, c’est bien à la BayArena que Ballack s'est véritablement révélé comme l’un des meilleurs joueurs allemands de sa génération entre 1999 et 2002, avant de prendre la direction du Bayern Munich.

Les adieux du "petit Empereur"

L’émotion est donc palpable lorsqu’à une demi-heure du terme, alors que le score est toujours vierge, l’arbitre assistant annonce la montée au jeu de l’emblématique numéro 13. L’ancien capitaine de la Mannschaft est alors acclamé comme il se doit par l’ensemble du public, conscient qu’il s’agit là de la dernière occasion de saluer la carrière du “petit Empereur”.

Un quart d’heure plus tard, Leverkusen finit par faire 1-0 grâce à Stefan Kießling, un but suffisant pour assurer les trois points car les Rouge et Noir ne seront jamais rejoints. À la fin du match, tous les regards se tournent à nouveau vers Ballack, qui s’en va communier de longues minutes avec ses supporters après un tour d'honneur en compagnie de son coéquipier René Adler, lui aussi sur le départ. Il dira définitivement adieu au football allemand une semaine plus tard, après une dernière victoire à Nuremberg.

L'un des meilleurs de sa génération

Alors qu’il pensait effectuer une ultime pige en MLS, il tire sa révérence en octobre 2012, n’ayant pas trouvé d’accord avec un club. Gêné par les blessures et sur le déclin, Ballack avait sans doute espéré mieux pour sa dernière aventure en Bundesliga, là où tout avait commencé pour lui, mais il quitte le monde du football après avoir été l’un des joueurs les plus marquants des années 2000.

Milieu complet, prolifique et doté d’un incroyable leadership, l’ancien pilier de la Mannschaft (42 buts en 98 sélections) laisse derrière lui un palmarès impressionnant. Celui qui a également fait les beaux jours du Bayern et de Chelsea a remporté quatre Bundesliga, une Premier League, trois FA Cup et trois Coupes d'Allemagne. Son plus grand regret restera sans doute de n’avoir jamais remporté de titre européen ou mondial en club ou avec son pays, lui qui fut pourtant double finaliste de la Ligue des champions, finaliste de l’Euro et de la Coupe du monde (NDLR : match pour lequel il sera suspendu) avec l'Allemagne.

Fan de notre série ? Revivez également les adieux de l'icône de l’AC Milan Paolo Maldini.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top