Les matchs de légende: l'icône de l’AC Milan Paolo Maldini tire sa révérence

Serie A |

Le 31 mai 2009 restera à jamais une date spéciale pour Paolo Maldini et les supporters de l’AC Milan. Lors de l’ultime journée de Serie A, la légende du football italien disputait, le même jour qu’un certain Luis Figo, le tout dernier match de sa carrière contre la Fiorentina.

De Proximus

Partager cet article

Si les adieux de Paolo Maldini constituent le sujet d’attention principal avant le duel entre l’AC Milan et la Fiorentina comptant pour la dernière journée de championnat, celui-ci n’est pas dénué d’enjeu sportif. L’Inter a certes déjà été sacré champion il y a deux journées, mais la bagarre pour les places européennes fait rage derrière.

L'AC Milan, deuxième à égalité de points avec la Juventus, ne peut se permettre aucun relâchement contre la Fiorentina, quatrième et toujours en course pour une qualification directe en Ligue des champions en cas de victoire par deux buts d’écart contre les Rossoneri.

Une dernière victoire

Au coup d’envoi, les protégés de Carlo Ancelotti, dont c'est aussi le dernier match sur le banc milanais, s’alignent dans leur traditionnel 4-3-2-1. Kaká, Filippo Inzaghi et Clarence Seedorf forment le trident offensif tandis que le taulier Maldini, comme à son habitude, est censé tenir la baraque derrière. Mais la Fiorentina, entreprenante, donne du fil à retordre aux visiteurs. 

Les occasions les plus nettes sont cependant à mettre à l’actif du Milan, qui finit par ouvrir le score grâce à Kaká, alors en partance pour le Real Madrid. Ce sera ensuite au tour d’Alexandre Pato, son compatriote entré au jeu à vingt minutes du terme, de doubler la mise à la 76e pour sceller le score à 0-2. Mission accomplie pour les Milanais, qui ne sont pas tombés dans le piège florentin et valident leur billet pour la phase de groupe de la Ligue des champions.

Un palmarès incroyable

Une fin de carrière en beauté pour Maldini qui voit, avant même la fin du match, les joueurs s’arrêter de jouer sur la pelouse pour l'applaudir et laisser le public lui réserver une véritable ovation. Le capitaine milanais salue alors la foule et multiplie les accolades, aussi bien avec ses coéquipiers qu’avec ses adversaires. Un hommage bien mérité pour le défenseur, qui aura tout donné lors de ses 25 années passées chez les Rossoneri.

Véritable symbole de fidélité et de loyauté à son club, ”il Capitano” effectua la totalité de son parcours, débuté en 1985, sous le maillot de l’AC. Après avoir disputé plus de neuf cents matchs sous les couleurs milanaises, l’actuel directeur technique de son club de coeur tire sa révérence fort d’un palmarès vertigineux. À son actif, entre autres, cinq Ligues des champions et sept titres de champion d’Italie.

Fan de notre série ? Revivez également les adieux de Luis Figo au monde du football.

Sujets associés

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top