Standard – Beerschot, un duel sous tension entre deux clubs malades

Jupiler Pro League | Le Standard accueille le Beerschot ce mercredi soir, dans une rencontre entre deux clubs mal en point sportivement et qui doivent également gérer les débordements de certains de leurs supporters. Inutile de préciser que la défaite est interdite pour les deux équipes.

De Proximus

Partager cet article

Les supporters du Standard n’ont pas toujours montré leur plus beau visage cette saison. Le 2 octobre déjà, contre Malines, certains supporters liégeois avaient mal supporté de voir leur équipe menée 3-0 après seulement quinze minutes de jeu. Après avoir exprimé leur mécontentement en jetant des balles de tennis sur le terrain, certains étaient montés sur la pelouse pour aller interpeller leurs propres joueurs.

Des supporters en colère

Quelques semaines plus tard, à domicile contre OHL, un pétard lancé depuis les tribunes a explosé à côté du gardien visiteur Rafael Romo, lui causant des dommages auditifs. La direction liégeoise s'est alors empressée d'imposer une interdiction au contrevenant. Enfin, les incidents qui ont émaillé le choc wallon contre Charleroi lors de la 17e journée sont encore dans tous les esprits.

Si la direction du Standard a fermement condamné ces débordements, d’autres, comme le capitaine Arnaud Bodart, se sont montrés plus compréhensifs: “Les supporters se sont montrés très patients. À un moment donné, ça explose”. Le fait est que les ultras liégeois ont perdu toute confiance dans la direction du club, allant jusqu’à demander la démission du président Bruno Venanzi. La pression est donc maximale à l’aube du prochain match à Sclessin malgré la victoire sur le fil à l'Antwerp qui a sans doute offert seulement une petite accalmie en bord de Meuse.

Des soucis offensifs

La situation n’est pas beaucoup plus idyllique au Beerschot. Lanterne rouge depuis des mois, le club n’a pas réussi à confirmer son excellente saison dernière. Le premier à payer pour ce début de saison catastrophique fut l'entraîneur Peter Maes, remercié dès le mois de septembre. Mais même sous les ordres du nouveau coach Javier Torrente, marquer des buts reste un problème pour les Anversois, comme c’est également le cas pour les Rouches. Les deux clubs sont d’ailleurs parmi les pires élèves de la Jupiler Pro League dans cet exercice.

Et tout comme le Standard, le Beerschot a du mal à maîtriser l’ensemble de ses supporters. Si certains s’en sont pris aux joueurs en début de saison, le mécontentement des supporters des Rats semble aujourd’hui se retourner contre leurs adversaires et la direction. Comme à Sclessin, le derby mouvementé contre l’Antwerp lors de la 17e journée a également donné lieu à des scènes indéfendables. À plus d’un titre donc, le duel entre le Standard et le Beerschot de ce mercredi s’annonce tendu. L’équipe qui perdra ce match s’enfoncera certainement encore un peu plus dans la crise sur et en dehors du terrain...

Suivez la Jupiler Pro League tout au long de la saison, y compris la rencontre entre le Standard et le Beerschot de ce mercredi, 21h, sur les chaînes d’Eleven Pro League, disponibles dans l'option Pickx Sports de Proximus.

Proximus Pickx propose dans son app (Android & iOS) et sur son site web proximuspickx.be un mode « interactif » lors des rencontres en UEFA Champions League, Jupiler Pro League et la D1B. Grâce à cette fonctionnalité, vous découvrez les compositions des équipes, les statistiques du match ou encore l’historique des rencontres, le tout en un seul clic ! Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément. Vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs et jouez votre propre VAR !

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top