Romelu Lukaku a-t-il définitivement relancé la machine avec Chelsea ?

UEFA Champions League | Grâce à son but contre le Zénith mercredi soir, Romelu Lukaku est devenu le meilleur buteur belge de l’histoire en Coupe d'Europe avec 39 réalisations. En plus de lui offrir un nouveau record, ce but fait également grand bien au Diable Rouge, qui connaît une période creuse à Chelsea.

De Pickx

Partager cet article

Titulaire dans les rangs de Chelsea pour la première fois depuis le 20 octobre dernier contre Malmö, Romelu Lukaku a inscrit mercredi le deuxième but des Blues, qui ont partagé l'enjeu 3-3 sur le terrain du Zénith Saint-Pétersbourg en Ligue des champions. Le Diable Rouge a ainsi fait trembler le chemin des filets pour la première fois depuis le 14 septembre et le match aller contre les Russes. Ce but lui permet de dépasser le total européen de Luc Nilis, qui avait scoré à 38 reprises pour le compte d'Anderlecht et du PSV Eindhoven dans les années 80 et 90.

Des semaines compliquées

Voilà qui devrait redonner confiance à l’attaquant, dans le dur depuis quelque temps à Londres. Revenu à Chelsea par la grande porte l’été dernier après une saison tonitruante en Italie, le Diable Rouge a plutôt bien entamé la nouvelle saison sous les ordres de Thomas Tuchel, inscrivant quatre buts en autant de rencontres. Un impact immédiat de nature à justifier les 115 millions d’euros déboursés pour son transfert à Stamford Bridge.

Mais les choses se sont rapidement compliquées pour l’ancien buteur de l’Inter, qui n’a plus trouvé le chemin des filets pendant quatre semaines consécutives. Critiqué pour son faible rendement, Lukaku n’a ensuite pas été aidé par une blessure qui l’a tenu éloigné des terrains durant plus d’un mois. 

En son absence, les Blues ont prouvé qu’ils pouvaient très bien se passer de leur recrue phare en continuant à gagner de manière convaincante, bien que des joueurs comme Timo Werner ou Kai Havertz n’aient pas le même profil que le Belge. Certains observateurs ont même affirmé que les troupes de Tuchel étaient plus dangereuses sans Lukaku car moins prévisibles.

La confiance de Tuchel

Une situation qui n'a pas semblé inquiéter plus que cela le coach allemand, qui n'a jamais paru douter de son attaquant, choisissant simplement d'y aller en douceur pour son retour de blessure. Malgré trois morceaux de match peu convaincants, Tuchel a continué à le soutenir, prenant même la responsabilité de sa montée au jeu, jugée trop précoce, à la mi-temps de la rencontre contre West Ham il y a quelques jours. L’Allemand avait aussi déjà affirmé que Lukaku serait de retour dans le onze de base dès qu’il aurait retrouvé tous ses moyens. Ce fut chose faite mercredi soir.

La confiance sans faille de son coach aura eu le mérite de libérer le Diable Rouge d’un poids, lui qui a enfin retrouvé le chemin des filets après dix matchs sans marquer. Reste désormais à espérer que ce but offre à Lukaku un nouveau départ avec les Blues et l’aide à retrouver un vrai impact dans le système bien huilé de Thomas Tuchel car, le Belge le sait, seules des prestations à la hauteur de son statut feront taire les doutes à son sujet.

Suivez l'UEFA Champions League tout au long de la saison sur les chaînes Pickx+ Sports, disponibles dans le forfait Pickx Sports de Proximus.

Le service Proximus Pickx propose sur son app (Android & iOS) et sur le web un nouveau mode « interactif ». Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, vous pouvez, lors de la diffusion des différentes rencontres, découvrir les compositions des équipes, analyser les statistiques du match ou encore retrouver l’historique des rencontres entre les deux clubs en un seul clic. Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément, en utilisant la molette digitale présente sur la droite de l’écran. Grâce à ces nouvelles fonctionnalités, vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top