"Tout le monde se fiche" de savoir si l'Australie envoie ou non des représentants officiels aux Jeux olympiques d'hiver de Pékin, a estimé mercredi la diplomatie chinoise, après l'annonce par Canberra d'un boycott diplomatique de l'événement.
Le Premier ministre australien Scott Morrison a fait savoir mercredi que son pays enverrait des athlètes mais pas de délégation officielle aux Jeux de février prochain, rejoignant le boycott diplomatique déclaré lundi par les Etats-Unis au nom de la défense des droits de l'homme.

Interrogé lors d'un point de presse, le porte-parole de la diplomatie chinoise, Wang Wenbin, a assuré que son pays n'avait jamais eu l'intention d'inviter des hauts responsables australiens.

"Tout le monde se fiche de savoir s'ils viennent ou non", a-t-il dit. "Leur politique politicienne et leurs petits jeux ne changeront rien à la réussite des Jeux olympiques", a-t-il dit.

L'Australie entretient depuis plusieurs années des relations difficiles avec la Chine qui l'accuse de s'aligner systématiquement sur les positions américaines.

La décision de Canberra "montre aux yeux de tous que le gouvernement australien suit aveuglément les pas d'un certain pays", a estimé M. Wang, sans nommer les Etats-Unis.