Le titre est volontairement provocateur mais c’est peut-être un tournant qui a eu lieu ce samedi dans cette fin de saison à suspense en Formule 1. Parti à la faute lors des qualifications, Max Verstappen a loupé une occasion de se rassurer. Mais rien n’est fait avant cette avant-dernière manche de la saison en Arabie saoudite ! 

Mais quelle saison nous offrent Lewis Hamilton et Max Verstappen et plus largement les écuries Mercedes et Red Bull. C’est simple, à deux courses de la fin du championnat, difficile de prédire qui sera sacré tant chez les pilotes que chez les constructeurs. Les erreurs sont donc interdites et pourtant, Max Verstappen n’a pu s’empêcher d’en commettre une ce samedi lors des qualifications du Grand Prix de Jeddah. 

Sur ce tracé qui accueille la première course de sa jeune histoire, les fautes sont sévèrement punies car le circuit est urbain et les dégagements sont rares. Quelques centimètres hors de la piste et c’est le mur. C’est ce qui est arrivé au pilote Red Bull lors des qualifications ce samedi soir, mais il a limité la casse. 

Parti pour la pole 

En Q3, la troisième partie des qualifications, c’est Verstappen qui claque d’abord le meilleur chrono. Mais son grand rival au championnat du monde, Lewis Hamilton, a le don de se sublimer quand il le faut et lors de son dernier tour, il va déloger le Néerlandais. L’autre pilote Mercedes, le Finlandais Valtteri Bottas, se classe derrière son équipier. C’est alors que Verstappen prend la piste. Et quel tour il réalise. Frôlant déjà le mur dans le premier secteur, Verstappen est bien parti pour prendre la pole.

Mais dans le dernier virage, il est obligé de bloquer une roue au freinage et sa monoplace va taper le mur. La roue arrière droite est touchée et le Néerlandais doit s’immobiliser quelques mètres plus loin. Il doit donc se contenter de la 3e place sur la grille, en deuxième ligne, derrière les deux Mercedes. 

Le titre décerné ce dimanche ? 

Rien de dramatique donc pour Verstappen mais il va quand même devoir se farcir les deux Mercedes s’il veut être titré dès ce dimanche ou au moins consolider son avance au classement. Pour le titre, il devra compter sur une défaillance de son rival, Lewis Hamilton. En effet, Verstappen possède 8 points d'avance au championnat sur Hamilton et il peut devenir champion du monde dimanche s'il marque 18 points de plus que son rival. 

Mais le septuple champion du monde, qui vise une huitième couronne, est en pleine bourre, lui qui efface petit à petit son retard grâce à ses deux dernières victoires au Brésil et au Qatar. Mais tout reste à faire, d’autant que si le Britannique remporte cet avant-dernier Grand Prix de la saison qui se déroule Arabie saoudite avec le tour le plus rapide et que Verstappen termine deuxième, les deux hommes arriveront dimanche prochain à Abou Dabi à égalité. Le scénario rêvé pour les fans de Formule 1, sauf peut-être ceux de Max Verstappen. 

Le Grand Prix d’Arabie saoudite est à suivre ce dimanche dès 18h30 sur Tipik.