Présent au club depuis 2016, Gian Piero Gasperini va prolonger à l’Atalanta. Le coach italien n’en a donc pas encore terminé avec le club de Bergame.

En quelques années, Gian Piero Gasperini a fait de l’Atalanta une équipe qui compte en Italie. Arrivé en 2016, il avait directement, au bout d’une saison seulement, ramené le club de Bergame sur la scène européenne, dont il était absent depuis la saison 1990-1991. D’abord l’Europa League, pendant 2 saisons, puis la Champions League.

Pour sa première participation à la C1, l’Atalanta avait été jusqu’en ¼ de finale, où Paris avait finalement émergé au terme d’une fin de match folle. L’an dernier, c’est en 1/8 de finale que le club italien avait vu son aventure se terminer. Désormais, le nom de l’Atalanta Bergame rime avec équipe du top. Pas étonnant qu’une prolongation de contrat de 2 ans lui ait été proposée, alors que son bail se termine normalement en juin prochain.

Jeu ambitieux et spectaculaire

Pendant des années, Gian Piero Gasperini a eu l’étiquette d’entraineur incapable de coacher une grosse équipe. La raison ? Les 73 jours passés à l’Inter Milan en 2011 où, en 5 matchs, son bilan s’est arrêté à 4 défaites et 1 partage. Pendant plusieurs années, le coach italien a reconstruit sa réputation pour la faire éclater totalement à Bergame.

Avec un jeu résolument tourné vers l’avant, où marquer un but de plus que l’adversaire est plus important qu’en encaisser un de moins, il a réussi à former un groupe solide et efficace. Avec lui, les individualités s’effaçaient au profit du collectif, lequel les mettait alors en évidence. Du win-win offensif qui a fait de Bergame l’équipe la plus productive en Italie lors de la saison 2019-2020 avec 98 buts, soit 17 de plus (!) que l’Inter, deuxième meilleure équipe offensive de Serie A.

Au pied du mur

En Champions League, Gasperini n’a pas renié ses idées. L’Atalanta avait beau être un novice en C1, l’Italien n’a pas choisi de s’écraser, que du contraire. Si son jeu a porté ses fruits en Serie A, il n’y avait pas de raison que ce ne soit pas le cas au niveau européen. Pourtant, cette saison, la machine a un peu plus de mal.

Après 5 journées, l’Atalanta ne pointe qu’à la 3e place de son groupe F, avec 6 points. Les 10 buts marqués sont mis dans la balance avec les 10 encaissés, ce qui place les Italiens à 4 points de Man U et 1 de Villarreal. Ca tombe bien, les Espagnols se déplacent à Bergame ce mercredi. Si l’Atalanta veut continuer sa route en Champions League, seule la victoire compte. En revanche, un mauvais résultat pourrait même les éliminer de toute compétition européenne car les Young Boys ne sont qu’à deux points. Plus que jamais, pour Gasperini et les siens, marquer un but de plus que l’adversaire sera primordial. C’est peut-être la promesse d’un match spectaculaire.

Le programme de la journée 6 en Ligue des champions:

Mardi 7 décembre :

Mercredi 8 décembre :

Suivez l'UEFA Champions League tout au long de la saison, et notamment Atalanta – Villarreal ce mercredi 8 décembre à 21h sur les chaînes Pickx+ Sports, disponibles dans l'option Pickx Sports de Proximus.

Le service Proximus Pickx propose sur son app (Android & iOS) et sur le web un nouveau mode « interactif ». Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, vous pouvez, lors de la diffusion des différentes rencontres, découvrir les compositions des équipes, analyser les statistiques du match ou encore retrouver l’historique des rencontres entre les deux clubs en un seul clic. Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément, en utilisant la molette digitale présente sur la droite de l’écran. Grâce à ces nouvelles fonctionnalités, vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs.