Cela se gâte sérieusement en coulisses au sein du RE Excel Mouscron. Sur le terrain, les joueurs et le staff ont fait des miraclkes en alignant 4 victoires consécutives sous la houlette du nouveau T1, José Jeunechamps. Mais les tuiles financières et les soucis administratifs s'empilent...
Le club hennuyer, propriété de la société de Gérard Lopez "Jogo Bonito" connaît des retards de salaires récurrents depuis le mois d'octobre. Hier, une réunion a eu lieu entre tous les salariés du club et la direction de l'Excel pour discuter des impayés du mois d'octobre et du versement très attendu des salaires de novembre. Les joueurs ont décidé de quitter cette réunion pour manifester leur vif mécontentement, non sans avoir insisté pour que le personnel administratif soit payé en premier.

Auparavant, Piet Huys, directeur des opérations, des infrastructures et de l’administratif avait remis sa démission. Ce mardi matin, les joueurs qui se sont à nouveau réunis ont décidé de protester en ne s'entrainant pas. Ils sont officiellement "en congé". Les joueurs attendent des preuves de paiements de leurs salaires pour retourner sur les terrains d'entraînement.

Autre mauvaise nouvelle, la Commission des licences de l’Union belge de football de football (URBSFA) a sanctionné le RE Mouscron d'une interdiction de transfert pour le mercato de cet hiver. "Un contrôle intermédiaire des comptes a révélé que le club de 1B n’avait pas payé les joueurs et les entraîneurs le mois dernier," explique-t-on. Cette mesure restera d'application tant que les joueurs, le staf et les collaborateurs du club n'auront pas été payés.

L'été dernier déjà, les Hurlus avaient été provisoirement frappés d'une interdiction de transferts, suite à un conflit avec le LOSC.