La Ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden a rencontré mardi des représentants des clubs de supporters de Division 1A, de l'Union belge de football et de la Pro League. A l'ordre du jour: la lutte contre la violence dans et autour des stades ainsi que les dangers découlant de l'utilisation d'objets pyrotechniques, indique le cabinet d'Annelies Verlinden dans un communiqué.
Les parties s'étaient déjà réunies une première fois le 22 octobre dernier et avaient alors décidé d'unir leurs forces "pour faire en sorte que les matchs de football puissent se dérouler dans les conditions les plus sûres et les plus agréables". La Pro League et l'Union belge se sont engagées à développer un plan d'action.

Les représentants des clubs de supporters se sont engagés mardi "prêts à poursuivre le dialogue de manière constructive au cours de la période à venir". 

Annelies Verlinden, le CEO de la Pro League Pierre François et le CEO de la fédération Peter Bossaert demandent aux clubs de supporters de "mettre fin aux comportements dangereux des supporters". 

Les supporters "peuvent, et doivent, contribuer à écarter le danger des stades", indique le communiqué. "Nous devons, tous ensemble, briser l'illusion selon laquelle les comportements à risque et l'ambiance dans les stades de football sont inextricablement liés. 

"Un match de football est avant tout un événement festif. Une fête dont chacun doit pouvoir profiter dans des conditions sûres et agréables", déclare la ministre de l'Intérieur. "Je me réjouis que les représentants des différents clubs de supporters l'aient également compris et aient affirmé qu'ils s'efforceront d'éliminer les comportements dangereux du monde du football. Ils sont un partenaire important dans cette approche commune".