Avec le tout dernier tournoi Valorant de 2021 à l’horizon, la première saison compétitive officielle du Valorant Champions Tour touche à sa fin. Il est donc grand temps de faire le point ! Quelles équipes ont été les plus fortes cette saison, et lesquelles disposent des meilleures chances de remporter la compétition finale ?

Après 11 mois de compétition, la première saison e-sportive de VALORANT est sur le point d’atteindre son climax : le tournoi VALORANT Champions. Dans cet événement hors ligne, les 16 meilleures équipes du monde s’affronteront pour l’honneur ultime de devenir le tout premier champion mondial sur le FPS de Riot Games

Pour rappel, la saison compétitive de VALORANT se constitue de quatre grands tournois disputés en LAN, un à la fin de chaque trimestre. Les organisations ont pu se qualifier pour ces événements grâce à des tournois de qualification en ligne. Evènements lors desquels les meilleures formations avaient l’opportunité de gagner leur ticket pour la grande messe de fin d’année : le VALORANT Champions. En jeu, la gloire éternelle et une cagnotte de pas moins d’un million de dollars.

Mais quelles sont ces équipes qui ont le plus de chances de remporter ce titre ? Une chose est sûre, dresser une telle liste est loin d’être un exercice facile. En raison de la crise sanitaire causée par la pandémie, les tournois mondiaux organisés sur VALORANT ont été très rares. En outre, certains joueurs et équipes n’ont pas eu la possibilité de se rendre aux tournois LAN en raison de restrictions de voyage ou de problèmes de visa. Pour déterminer quelles sont les équipes les plus fortes au niveau mondial, les tournois Masters hors ligne sont particulièrement importants. Voici les équipes que vous devriez garder à l’œil selon nous.

Les favoris

Gambit Esports

Gambit Esports est considéré par beaucoup comme le roster le plus abouti de la compétition. Depuis l’arrivée de la structure sur VALORANT en septembre 2020, l’organisation russe s’est hissée très rapidement au sommet de la scène, avec comme point culminant le VCT Masters de Berlin. Gambit avait dominé l’événement et n’avait concédé que deux cartes sur le chemin vers le trophée. La voie semble donc ouverte pour que les Russes deviennent les tout premiers champions VALORANT. Bien qu’une des équipes ci-dessous pourrait bien se dresser sur leur chemin.

© Riot Games – Gambit avait dominé la compétition à Berlin.

Sentinels

Sentinels est l’un des deux grands favoris pour représenter l’Amérique du Nord à Berlin. Cette équipe est composée de quatre anciens joueurs professionnels de CS:GO – ShahZaM, SicK, TenZ et dapr – et a tiré le meilleur parti de VALORANT durant la première partie de l’année. Les Sentinels ont remporté les deux premiers tournois VCT de manière dominante, mais ont déçu lors de la troisième édition en ne dépassant pas les quarts de finale. Ils ont été battus à domicile par leurs collègues régionaux de Team Envy, et chercheront sans aucun doute à prendre leur revanche.

© Riot Games – Les Sentinels après leur victoire au VCT Masters de Reykjavik.

Team Liquid

Certains prétendants au titre viennent de notre vieux continent… Voir même notre propre pays. En effet, les frères belges ScreaM et Nivera sont maintenant réunis, et ce combo risque fort de faire des étincelles ! Team Liquid a mis du temps à se qualifier pour le tournoi VALORANT Champions 2021, mais grâce à une performance dominante lors des qualifications de la dernière chance, nos compatriotes ont pu décrocher leur billet à temps.

Avant que Nivera ne rejoigne Liquid, ScreaM a connu une première saison chancelante. Une victoire et un titre de MVP lors des Challengers de l’étape 2 du circuit ont été les points forts de Liquid. Leur non-qualification pour les Challengers de Berlin aura entrainé l’arrivée de Nivera, pour un mieux ! Les deux frères sont également les seuls Belges à s’être qualifiés pour le tournoi. Nos espoirs nationaux reposent entièrement sur eux.

Les outsiders

Fnatic

La légendaire organisation Fnatic est également l’ultime trophée du VALORANT Champions Tour. Depuis leurs débuts en février 2021, ils ont obtenu trois podiums dans des tournois majeurs. Le plus important d’entre eux est sans aucun doute la deuxième place obtenue aux Masters de Reykjavik en mai. Ils y avaient perdu la finale contre les Américains de chez Sentinels, qui sont alors de loin l’équipe la plus forte du circuit. La question est maintenant de savoir si Fnatic pourra à nouveau atteindre ces sommets en ce mois de décembre.

© Riot Games – L’équipe VALORANT de Fnatic

Team Envy

Le deuxième prétendant au titre en provenance de l’Amérique du Nord, c’est bien évidemment la Team Envy, le plus grand rival des Sentinels depuis leur derby à Berlin. Comme la concurrence, le noyau de Envy est composé de vétérans de CS:GO : FNS, Victor et yay. Lors de la troisième étape du VCT, seul Gambit s’était montré trop fort en finale pour les Nord-Américains. Nous verrons s’ils peuvent cette fois-ci aller jusqu’au bout.

© Team Envy – Les joueurs en Envy sur le podium de Berlin

Vision Strikers

Comme vous l’avez peut-être remarqué, presque tous les favoris viennent d’Europe ou d’Amérique. Toutefois, il n’est pas acquis que l’un de ces continents l’emportera à Berlin. Les équipes asiatiques ne veulent pas non plus rentrer chez elles les mains vides.

Le plus grand prétendant à la victoire finale originaire de l’Asie est Vision Strikers. Le roster sud-coréen s’est incliné en quart de finale face à Gambit lors de la troisième étape du VCT, et s’est rendu à Berlin un mois avant les champions pour se préparer de manière optimale. Les Strikers peuvent-ils continuer à faire honneur à l’Asie ?

Un format inchangé

Le format de ce tournoi n’est pas surprenant. Les seize équipes participantes ont été réparties en quatre groupes, et cette phase de groupe se joue dans un format classique de double élimination. Les deux meilleures équipes de chaque groupe passent au tour suivant, les autres sont éliminées.

Les quarts de finale et les demi-finales des play-offs seront à nouveau des matchs B03 en format simple élimination. La grande finale est une exception : elle se décidera dans un match joué en BO5. Les équipes se disputeront une cagnotte totale d’un million de dollars : le vainqueur repartira avec 350 000 dollars d’un coup, tandis que le second devra se contenter de 150 000 dollars.

Autre détail : Chamber ne sera pas disponible pendant le tournoi. Le tout nouvel agent est apparu dans le jeu il y a seulement quelques semaines et n’est pas encore autorisé par Riot à être utilisé dans les matchs professionnels, afin de ne pas déséquilibrer la méta actuelle.

© Riot Games – Le tirage des groupes

Tout comme le troisième évènement du VCT, le tournoi se déroulera à Berlin, plus précisément au Verti Music Hall. Riot avait prévu d’organiser chaque tournoi dans un pays différent, mais en raison de la pandémie, la capitale allemande a de nouveau été choisie. Le lieu doit permettre aux équipes participantes d’obtenir des visas aussi facilement que possible. En raison de la situation sanitaire entourant le coronavirus, aucun public ne sera admis.

Le tournoi durera 13 jours au total, du 1er au 12 décembre. La phase de groupe se terminant le 6 décembre, les équipes restantes entameront les play-offs le 8 décembre. Voici le programme du premier tour :

Groupe A

3/12 – 15h: Acend – Keyd Stars
3/12 – 18h: NV – X10 CRIT

Groupe B

2/12 – 18h: KRÜ Esports – Team Liquid
2/12 – 21h: Sentinels – FURIA Esports

© Riot Games

Groupe C 

1/12 – 18h Team Vikings – Crazy Raccoon
2/12 – 15h: Gambit Esports – Team Secret

Groupe D

1/12 – 15h: Vision Strikers – FULL SENSE
1/12 – 21h: Fnatic – Cloud9 Blue

Les quarts de finale sont prévus les 8 et 9 décembre, les demi-finales le 11 décembre et la grande finale le dimanche 12 décembre. Nous suivrons bien sûr le tournoi de près, alors gardez un œil sur pickx.be/esports pour rester informés !