Malgré un récent 12 sur 12 et de nouvelles perspectives sur le plan sportif, le malaise reste perceptible à Mouscron. Capitaine et grand serviteur du club, Christophe Lepoint espère que le bout du tunnel est proche et que les soucis financiers et les incertitudes qui entourent le club hennuyer seront bientôt levées. Il a lancé un appel en ce sens sur Notélé...
Dans cette interview accordée à la télévision locale Notélé, les retards de paiement et le rôle du propriétaire du club Gérard Lopez sont évidemment au centre de la conversation. Et Christophe Lepoint s'est fait en quelque sorte le porte-parole du groupe, lançant un appel très remarqué. "Ce que j’attends de Gérard Lopez? Qu’il vende le club! Pour le bien de Mouscron, il faut un repreneur." Car le groupe en a assez de vivre sans certitudes. "On ne peut plus vivre au jour le jour comme maintenant. Il faut savoir que pour l’instant, l’actionnaire fait un versement chaque mois. C’est impossible de préparer le futur. On sera en stress à chaque fois"

Des solutions existent, selon Christophe Lepoint. "J’entends que des associés ont lâché Lopez après notre début de saison et que maintenant, il pourrait en trouver d’autres vu notre remontée. Mais je reste sur ma position, on doit changer. Maintenant, on sait que cela ne se fait pas en un mois. Il y a deux pistes concrètes. J’espère qu’un accord pourra être trouvé. Je ne crois pas en la faillite car Lopez veut se débarrasser du club." 

Mais il ne faut pas traîner indique le capitaine des Hurlus "car le mercato arrive. J’ai peur que certains choisissent la sécurité et partent. Je comprendrai mais ce serait du gâchis vu le groupe et l’ambiance qu’il y a".