Les Belgian Lions, l'équipe nationale belge de basket, se sont imposés dimanche après-midi à Mons face à la Serbie (73-69) pour le compte du groupe A des qualifications pour la Coupe du monde 2023. Le sélectionneur belge Dario Gjergja estime que son équipe a joué "une incroyable deuxième mi-temps".
"On voulait rester proche de la Serbie pendant 40 minutes et on savait qu'on allait avoir des problèmes avec Milos Teodosic", a expliqué Dario Gjergja. "Dans le dernier quart-temps, on a trouvé le rythme et on a joué une incroyable deuxième mi-temps. Les joueurs n'ont pas lâché une seconde et c'est une victoire encore plus belle que face à la Lituanie (en éliminatoires à l'EuroBasket en 2020, ndlr)."
De son côté, Sam Van Rossom (20 points), était aussi heureux de la victoire. "La clé du match, c'est qu'on a continué d'y croire pendant 40 minutes", note le meneur de Valence en Espagne. "On était derrière à la pause (29-41) et face à une équipe comme la Serbie, on savait qu'on ne reviendrait pas en deux minutes. On a bien commencé après la pause et ça nous a mis en confiance." Le meneur des Belgian Lions était aussi satisfait d'être de retour avec la Belgique, lui qui ne pouvait pas jouer à cause du conflit qui existe entre la FIBA et l'Euroligue qui empêche les joueurs de jouer avec leur équipe nationale. "Chaque fois que je n'étais pas là, j'ai continué de suivre l'équipe. C'est dommage que tout le monde ne puisse pas être là à cause de ce système de fenêtres internationales, mais je suis content d'être de retour", conclut-il.