Jeune étoile montante du RnB, Lyna est révélée par l’émission ‘The Voice Vlaanderen’ en 2016. Depuis, elle n’arrête pas de surprendre et ne cesse de gravir les échelons de la scène urbaine belge. Son dernier single ‘Win’, sorti en septembre en est la preuve. Lyna est désormais bien dans le game !

À 23 ans, à peine, l’artiste louvaniste a déjà su imposer son style musical sur la scène noire-jaune-rouge. Fortement influencée par ce qui se fait aux États-Unis, elle chante en anglais et sa voix rappelle celle d’Ariana Grande ou encore celle de Camila Cabello. De ses origines marocaines, elle puise sa passion pour la musique à travers son père, lui aussi musicien. Elle a déjà collaboré avec les plus grands artistes du pays, comme pour ce featuring en anglais et français avec Eddy Ape.



Depuis ses quatre ans, Lyna chante sur de la musique traditionnelle marocaine avec son papa. Mais lorsque la jeune fille découvre Brandy Norwood et le RnB. Elle sait déjà très jeune ce qu'elle veut faire. Six ans plus tard, elle fait sa première apparition à la télévision pour l’émission ‘My Name’ sur VTM. En 2016, elle se laisse séduire par l’aventure ‘The Voice Vlaanderen’. Et même si le programme ne lui a pas apporté la notoriété espérée, il lui a donné confiance en son talent et n’a fait que confirmer son choix de devenir chanteuse.

C’est en 2018 que la jeune femme se lance avec ‘Smoke’, son premier titre. Elle sort ensuite un premier EP nommé ‘Gemini’ à l’été 2019. Quelques mois plus tard, son deuxième opus ‘Lemon Haze’ suit et contient deux titres phares ‘Booty’ et ‘Daddy’. Grâce au premier, elle se fait remarquer et lui permet de se classer troisième de la catégorie ‘Best New Urban’ au Red Bull Elektropedia Awards en 2019. Le clip de ‘Daddy’ tourné dans son pays d’adoption musical, à L.A, prouve à quel point elle prend au sérieux la suite de sa carrière. La rythmique entrainante de ces deux morceaux lui a permis de tourner en boucle dans les radios et boîtes de nuit du pays.

 

Ce qui la freine pourtant c’est son franc-parler. L’honnêteté étant l’une de ses plus grandes qualités, elle reste persuadée que sa franchise entrave la diffusion de certains de ses morceaux. Notamment dans 'Moroccan Princess' où elle rend des comptes à ses détracteurs pour ses origines ou encore dans 'Booty' où elle n'éprouve aucun complexe de parler de fesse. Le fait d’être sans filtre lui permet de composer rapidement, pas besoin de réfléchir aux complaisances, ça lui vient tout naturellement. Et c’est ce qui lui a permis d’écrire ses nouvelles chansons ‘Shine Like Me’ et ‘More’. Le dernier single ‘Win’ date de septembre et annonce déjà de belles surprises pour 2022.