Les célébrations mythiques: Jamie Vardy se paie la tête des supporters de Crystal Palace

Buteur prolifique et au caractère bien trempé de Leicester City, Jamie Vardy a l’habitude de fêter ses buts de façon démonstrative en Premier League. En 2019, il avait été encore un peu plus loin, n’hésitant pas à rendre la monnaie de leur pièce aux supporters de Crystal Palace qui l’avaient un peu cherché.

Le 3 novembre 2019, Leicester City se déplace à Crystal Palace. Les Foxes sont favoris sur le papier, eux qui viennent d’atomiser Southampton la semaine précédente sur un score historique (9-0), avec notamment un triplé de Jamie Vardy. Les statistiques récentes, cependant, sont favorables aux Eagles: Leicester reste sur quatre défaites consécutives face au club de Christian Benteke.

La rencontre est relativement équilibrée à Selhurst Park. Bien que favoris, les hommes de Brendan Rodgers peinent à se créer de véritables occasions. Il faut attendre la seconde période et un coup de tête victorieux du défenseur Caglar Soyuncu peu avant l’heure de jeu pour voir la situation se débloquer pour Leicester.

L'envol de l'aigle

Le plus dur était fait pour les Foxes, qui ne seront jamais rejoints. Deux minutes avant la fin du temps réglementaire, ils inscrivent même un nouveau but des œuvres de l’inévitable Vardy, à la conclusion d'un très beau mouvement collectif. L’attaquant de 32 ans va alors fêter son but de façon plutôt inattendue. Le natif de Sheffield se met à sauter sur la pelouse en remuant les bras pour imiter l’envol d’un aigle et se moquer allègrement de Palace et ses supporters, dont l'aigle est le principal symbole. Il faut dire que les supporters locaux n’ont pas épargné le buteur durant le match.

Une petite vengeance

Ceux-ci ont en effet tenté de le déstabiliser avec des chants faisant référence au conflit entre la femme de Wayne Rooney et celle de Vardy – la première accusant la seconde de vendre ses informations privées – qui secoue alors le microcosme de la Premier League et des tabloïds depuis plusieurs semaines.

Incorrigible, l’attaquant semble tout de même se plaire, de temps à autre, à narguer les supporters adverses après un but. Le 26 août dernier contre Wolverhampton, dont les joueurs sont surnommés les Wolves, Vardy n’a pu s’empêcher de célébrer l’unique but du match devant le bloc des supporters visiteurs en imitant… le hurlement du loup !

Fan de notre série ? Retrouvez la célébration qui a fait la renommée du 'DJ' Emile Heskey.

Premier League

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top