Ecolo-Groen a déposé cette semaine à la Chambre une proposition de résolution visant à encadrer législativement le "Black Friday" ou "vendredi noir", tout en stimulant le commerce local et l'économie circulaire, rapporte Le Soir, vendredi, journée marquée par des promotions intenses mais déjà précédée par plusieurs journées de démarques.
Le texte propose avant tout de limiter la durée du "Black Friday" à quelques jours par an, tout en étudiant la possibilité d'assimiler cette période à celles des soldes d'hiver et d'été, lesquelles sont strictement cadrées légalement avec une période d'attente de 30 jours avant l'arrivée de prix sacrifiés.

"Cela permettrait à l'inspection économique de relever les prix au préalable et de s'assurer qu'ils ont bel et bien baissé du pourcentage de réduction promis", argumente Albert Vicaire, député auteur de la proposition de résolution avec Dieter Van Besien et Gilles Vanden Burre.

Selon Ecolo, le cadrage législatif de cette période doit s'accompagner de contrôles renforcés par l'inspection économique pour chasser les pratiques commerciales trompeuses.

"Ce texte, nous souhaitons qu'il soutienne le projet de loi en gestation de Zakia Khattabi (ministre fédérale du Développement durable, Ecolo, NDLR) sur l'économie circulaire (tel qu'inscrit dans l'accord de majorité, NDLR) et qu'il soit cosigné par les partis de la Vivaldi en Commission de l'Economie. Nous espérons le mettre à l''agenda le plus tôt possible", explique encore le député Vicaire.