Retrouvez ici notre résumé du mercato 2021-2022, qui s’annonce plus chargé que jamais.

Comme chaque année, le 15 novembre marque le début de la période de free agency sur League of Legends. Pour les néophytes, c’est donc la date à partir de laquelle les équipes engagées dans les différents championnats de League of Legends sont autorisées à discuter avec les joueurs qu’ils voudraient engager.

C’est donc généralement à cette période que les chaises musicales démarrent, et que les structures commencent à annoncer la composition de leur équipe pour la saison à venir. Cette année ne fait pas exception à la règle, et c’est un mercato plus qu’agité qui nous est proposé depuis plus d’une semaine.

Dans ce dossier et au vu de la grande activité de cette dernière semaine, nous ne nous concentrerons que sur certaines équipes, et plusieurs transferts ayant marqué l’entre-saison. Vous pouvez retrouver la composition complète des différentes équipes du LEC en bas de page.

G2 Esports : une reconstruction prometteuse

Après la débâcle de la saison 2021, du changement était attendu chez G2 Esports. L’organisation vient sans conteste de signer sa pire saison dans le championnat européen, loupant au passage la qualification pour les Worlds. Une première dans l’histoire des Ninjas de Carlos “Ocelote” Rodriguez.

G2 Esports
Top ???? Sergen “BrokenBlade” Çelik
Jungle ???? Marcin “Jankos” Jankowski
Midlane ???? Rasmus “Caps” Winther
ADC ???? Victor “Flakked” Lirola
Support ???? Raphaël “Targamas” Crabbé
Coach ???? Dylan Falco

Comme on vous l’avait annoncé, c’est autour du duo entre le midlaner Rasmus “Caps” Winther et le jungler Marcin “Jankos” Jankowski que le roster de 2022 sera reconstruit. Afin de remplacer le Suédois Rekkles, parti pour la LFL sous les couleurs de la Karmine Corp, l’organisation devrait apparemment compter sur les services de Victor “Flakked” Lirola, ancien ADC de l’équipe académique des MAD Lions. Le jeune rookie aurait bénéficié de l’attention de plusieurs équipes du LEC durant l’off-season pour un possible recrutement.

© G2 Esports

Un roster complété par l’arrivée future de Sergen “Broken Blade” Çelik et de Raphaël “Targamas” Crabbé. Détenteur d’un double titre européen avec la Karmine Corp, le Belge retourne donc au plus haut niveau de compétition en Europe, trois ans et demi après sa mise sur le banc chez Giants Gaming.

Team Vitality : le retour de la ruche ?

Team Vitality vient sûrement de signer l’un des coups de maître de ce mercato 2021-2022. Ce n’est plus un secret : la seule structure française présente en LEC vit depuis plusieurs années une période compliquée sur la franchise de Riot Games. En manque cruel de résultats, la ruche vient cependant de donner un grand coup de pied dans la fourmilière. L’organisation a en effet multiplié les acquisitions de haute-volée.

Team Vitality
Top ???? Barney “Alphari” Morris
Jungle ???? Oskar “Selfmade” Boderek
Midlane ???? Luka “Perkz” Perkovic
ADC ???? Matyáš “Carzzy” Orság
Support ???? Labros “Labrov” Papoutsakis
Coach ???? Louis-Victor “Mephisto” Legendre

On commence par le duo composé par Barney “Alphari” Morris et Luka “Perkz” Perkovic. Ces derniers avaient exprimé leur volonté de retourner en Europe pour jouer ensemble lors de la saison prochaine. C’est donc un effet domino qui a été déclenché par les deux joueurs, toutes les organisations attendant de voir où ils se dirigeaient avant de verrouiller leur composition. Finalement, c’est bien chez Vitality que les compétiteurs devraient se rejoindre.

Team Vitality se n’est pas arrêté en si bon chemin. Profitant de la fin de contrat de Matyáš “Carzzy” Orság chez MAD Lions, la structure serait sur le point de se payer les services de l’ADC double champion d’Europe en 2021. Si son ajout au roster ne peut être considéré que positivement, on se demande quand même comment des caractères aussi forts que ceux présents dans ce roster réussiront à cohabiter au sein d’une structure souvent pointée du doigt pour son management. Néanmoins, Team Vitality devrait aligner une composition qui a toutes les capacités pour se trouver dans le haut du tableau.

Fnatic : le meilleur roster de LEC ?

Après le fiasco qu’a connu la structure lors de la dernière édition des Worlds, l’équipe avait besoin de changement. Si le départ de Bwipo semblait inévitable, il a fallu reconstruire le roster en fonction, et il ne reste plus grand chose de la version 2021 de Fnatic. Considérés comme la meilleur botlane européenne, Elias “Upset” Lipp et Zdravets “Hyllisang” Iliev Galabov sont les seuls survivants de ce mercato, ayant prolongé leurs contrats jusqu’en 2023.

En toplane, Fnatic devrait aligner Martin “Wunder” Hansen, toplaner iconique de G2 Esports et mis sur le banc par son écurie après la non-qualification aux Worlds. Sur la voie du milieu, l’organisation détentrice de sept titres européens ne s’offrirait ni plus ni moins que l’un des meilleurs joueurs à son poste en Occident : Marek “Humanoid” Brázda, lui aussi en fin de contrat chez MAD Lions. Mauvaise nouvelle cependant pour notre Belge Nisqy qui se retrouve dans une position compliquée pour le split à venir.

Fnatic
Top ???? Martin “Wunder” Nordahl Hansen
Jungle ???? Iván “Razork” Martín Díaz
Midlane ???? Marek “Humanoid” Brázda
ADC ???? Elias “Upset” Lipp
Support ???? Zdravets “Hyllisang” Iliev Galabov
Coach ???? Jakob “YamatoCannon” Mebdi

Dans la jungle, c’est Razork, ancien Misfits qui serait pressenti pour prendre le relais de Bwipo, sur le départ vers l’Amérique du Nord et Team Liquid.

Team BDS : le petit poucet aux grandes ambitions

Pariant sur le potentiel de jeunes joueurs ayant, pour la plupart, déjà fait leurs preuves, Team BDS alignera cette année quatre anciens membres de la Karmine Corp. On commence par la toplaner, où c’est le Français Adam “Adam” Maanane qui devrait officier après un split sous les couleurs de Fnatic.

Il y retrouvera ses compères Cinkrof et xMatty, avec qui il avait remporté le Spring Split de la LFL, mais aussi les European Masters, écrasant littéralement la concurrence. Nul doute que le trio devrait retrouver la symbiose qui les unissait sous le drapeau de la KCorp.

Team BDS
Top ???? Adam “Adam” Maanane
Jungle ???? Jakub “Cinkrof” Rokicki
Midlane ???? Ilias “NUCLEARINT” Bizriken
ADC ???? Matthew Charles “xMatty” Coombs
Support ???? Dino “LIMIT” Tot
Coach ???? Fabian “GrabbZ” Lohmann

Ils devront cependant s’accomoder de deux nouveaux coéquipiers. Ce sont le midlaner Ilias “NUCLEARINT” Bizriken, lui aussi passé par la KCorp en 2020, et le support Dino “LIMIT” Tot qui auront effectué la transition de Schalke vers BDS. Comme nous l’avait confié Atomium, General Manager de la structure, l’organisation désire progresser petit à petit et ne pas brûler les étapes.On a pas peur d’avoir un roster un peu rookie et qui mettra sûrement un peu de temps à se développer. nous expliquait-il.

LFL : La ruée vers l’or

Impossible de faire un tour du mercato européen sans parler de ce qui est sans doute le transfert de l’année. Vous l’aurez compris, on parle bel et bien de l’arrivée de la star Rekkles dans l’organisation française Karmine Corp. Si le transfert de Martin “Rekkles” Larsson n’est pas une surprise au vu de la saisons catastrophique réalisée par G2 Esports, son arrivée dans une ligue mineur est quant à elle plus étonnante.

C’était devenu la marque de fabrique du Suédois : une envie affichée de remporter les championnats du monde de League of Legends. Un tel objectif que ce dernier devra envoyer aux oubliettes pour la prochaine saison, au vu du format fermé de la compétition, qui ne réunit que les meilleures équipes des ligues majeures de Riot Games.

Et il semble que la plus populaire des ERL’S n’a pas eu de mal à attirer d’autres joueurs d’un gros calibre. La structure Elyandra Esports devrait se payer les services de Liyu “Cody Sun Sun et Kim “RangJun” Sang-joon, débarquant respectivement des équipes académiques de TSM et DAMWON Kia. Qualifiée en LFL après son succès lors du tournoi de promotion de la Division 2, la structure française montre donc de belles ambitions.

Ce que ce genre de transferts montre sans aucun doute, c’est que ces équipes de ligues mineures, pour certaines encore très jeunes, tendent à montrer un niveau de professionnalisation tel que leurs objectifs rencontrent maintenant ceux de légendes du milieu, comme Rekkles.

La composition attendue du reste des équipes du LEC :

Team MAD Lions Rogue Misfits Gaming
Top ???? Irfan Berk “Armut” Tükek ???? Andrei “Odoamne” Pascu Adam “Adam” Maanane
Jungle ???? Javier “Elyoya” Prades Batalla ???? Kim “Malrang” Geun-seong Jakub “Cinkrof” Rokicki
Midlane ???? Steven “Reeker” Chen ???? Emil “Larssen” Larsson Ilias “NUCLEARINT” Bizriken
ADC ???? William “UNF0RGIVEN” Nieminen ???? Markos “Comp” Stamkopoulos Matthew Charles “xMatty” Coombs
Support ???? Norman “Kaiser” Kaiser ???? Adrian “Trymbi” Trybus Dino “LIMIT” Tot
     
Team SK Gaming EXCEL Astralis
Top ???? Janik “Jenax” Bartels ???? Finn “Finn” Wiestål ???? Matti “WhiteKnight” Sormunen
Jungle ???? Erberk “Gilius” Demir ???? Mark “Markoon” van Woensel ???? Nikolay “Zanzarah” Akatov
Midlane ???? Daniel “Sertuss” Gamani ???? Erlend “nukeduck” Våtevik ???? Oliver “Dajor” Ryppa
ADC ???? Jean “Jezu” Massol ???? Patrik “Patrik” Jíru ???? Kasper “Kobbe” Kobberup
Support ???? Erik “Treatz” Wessén ???? Henk “Advienne” Reijenga ???? Hampus Mikael “promisq” Abrahamsson

Si le mercato n’est pas encore officiellement terminé, et que beaucoup de ces rumeurs doivent encore être confirmées. Il y a de grandes chances pour que les grandes lignes ne bougent plus. Nombre de joueurs de l’écosystème ont déjà fait part de leur difficulté à trouver une équipe, bon nombres d’organisation ayant déjà verrouillé leur composition.

Reste maintenant à voir ce que ces nouvelles formations montreront lors du Spring Split 2022, qui débutera dès le 14 janvier prochain.