Après quelques semaines irrégulières, le FC Seraing reste sur un bon quatre sur six en Jupiler Pro League. Les Métallos qui sont assez dépendants de leur milieu offensif, Youssef Maziz. 

Seraing a connu un bon début de saison avant de rentrer dans le rang et traverser des semaines difficiles. Une saison un peu à l’image de celle du maître à jouer des Métallos, Youssef Maziz. Avec 4 buts et 3 passes décisives, il était impliqué dans les 7 premiers buts du promu en D1A. Mais les choses se sont ensuite compliquées, tant pour le joueur que pour l’équipe qui a signé un 3 sur 21 jusque début novembre.

Mais les hommes de Jordi Condom se sont repris un peu avant la trêve avec un partage face à La Gantoise mais surtout une belle victoire samedi dernier sur le terrain d’OHL 1-3. Et qui a marqué un but ? Youssef Maziz ! Hormis son doublé face à Ostende qui n’a servi à rien, les quatre autres réalisations du Franco-Marocain ont débouché sur un victoire en championnat. 

Décisif en Coupe

Toujours titulaire en championnat, l’entraineur de Seraing compte clairement sur son numéro 88. Alors quand la Coupe de Belgique est là, Maziz souffle un peu. Mais pas pour longtemps. Menés 1-2 par Saint-Trond fin octobre lors des seizièmes de finale de la compétition, les Sérésiens ont pu compter sur l’entrée fracassante de Maziz. Le but de l’égalisation de la tête à dix minutes du terme. Celui de la victoire dans les prolongations grâce à une magnifique frappe qui termine dans la lucarne de Steppe. 

Il n’en fallait pas plus pour confirmer le statut d’incontournable du joueur dans l’effectif de Jordi Condom. Prêté par Metz, comme cinq autres éléments du noyau de Seraing, le joueur de 23 ans est très à l’aise quand il faut éliminer un joueur grâce… à l’école de la rue comme il l’a dit à la RTBF. "Je n’ai jamais fait de futsal mais j’ai tout appris dans les ‘fives’ qu’on disputait au quartier : il fallait y lutter pour survivre ! C’est le règne de la compétitivité, on se chambre… et c’est la guerre : ça m’a forgé le caractère et ça me sert dans la lutte pour le maintien dans laquelle nous sommes engagés avec Seraing !"

Un défenseur à la base

Alors qu’il rivalise avec Xavier Mercier et Noa Lang dans les statistiques des "passes intelligentes", celles qui cassent les lignes et éliminent des adversaires, le joueur de 23 ans a pourtant débuté sa carrière comme… défenseur central. « Je jouais comme un vieux libero à l’ancienne, dans son fauteuil, pour couvrir la profondeur loin derrière mes axiaux. »

Formé à Metz, Youssef Maziz est concentré tout comme son club sur le seul et unique objectif de la saison : le maintien. Mais pour se faire, les Métallos devront apprendre à gérer un résultat, eux qui n’ont connu qu’un partage en quinze matchs de championnat pour neuf défaites et cinq victoires. "En fait, soit on gagne, soit on perd : quand on mène, on veut continuer… et quand c’est match nul, on veut forcer les choses ! On a du mal à juste gérer : on doit apprendre à ferme la boutique quand on mène au score... Mais je ne m’inquiète pas : on connaît nos qualités et on va vite remonter au classement."

Suivez la Jupiler Pro League tout au long de la saison sur les chaînes d’Eleven Pro League, et notamment Seraing - Saint-Trond ce samedi dès 16h15 sur Eleven Pro League 1, disponibles dans le forfait Pickx Sports de Proximus.

Le service Proximus Pickx propose sur son app (Android & iOS) et sur le web un nouveau mode « interactif ». Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, vous pouvez, lors de la diffusion des différentes rencontres, découvrir les compositions des équipes, analyser les statistiques du match ou encore retrouver l’historique des rencontres entre les deux clubs en un seul clic. Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément, en utilisant la molette digitale présente sur la droite de l’écran. Grâce à ces nouvelles fonctionnalités, vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs.