Marko Bakic (RE Mouscron) a comparu mardi - en distanciel - devant le Parquet fédéral de l'UB suite à sa réaction inappropriée au cours d'un incident qui l'a opposé à Youssef Challouk (KMSK Deinze) lors de la Journée #11. Après avoir visionné les images, le Parquet fédéral a requis une peine sévère. Les Hurlus pourraient être privés d'un pion important pendant 3 semaines...
Après un duel assez viril, le ton était monté entre les deux joueurs qui ont tous les deux été convoqués, à la demande de la Commission de Review. Marko Bakic avait solidement taclé le joueur de Deinze, Youssef Challouk avait réagi et l'arbitre s'était contenté d'avertir le médian mouscronnois.

Après sa comparution mardi, Marko Bakic n'a pas pu compter sur la moindre mansuétude du Parquet fédéral.

Poursuivi sur la base des images vidéo pour ce geste violent sur Challouk au Cannonier, le Monténégrin a écopé de trois matches de suspension et deux en sursis.

Mouscron n'a pas accepté cette transaction et c'est désormais la Commission des litiges qui se prononcera. Ce qui est d'ores et déjà certain, c'est que dans tous les cas, Marko Bakic ne pourra pas jouer ce dimanche contre le Lierse Kempenzonen. Si sa suspension est confirmée, il manquera également les rencontres face au KVC Westerlo et Lommel SK.

Son absence prolongée serait un coup dur pour les Hurlus, car Bakic est un des pions importants dans le dispositif de José Jeunechamps.