One day, one goal : l’Equatorien Héctor Carabalí allie puissance et précision (mais surtout la puissance)

Dans notre rubrique, nous mettons en avant des joueurs célèbres mais aussi des moins connus. Tous ont une chose en commun : un but exceptionnel à leur actif. C’est le cas d’Héctor Carabalí. 

Si Héctor Carabalí avait inscrit le but que l’on va décrire plus bas à notre époque, il aurait sans doute fait le tour du monde sur les réseaux sociaux en moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire. Mais il l’a fait en 1996, donc peu de gens ont vu son chef-d’oeuvre, ou s'en souviennent encore.

Le soir du 23 octobre 1996, l’Equateur et le Mexique s’affrontent dans un match amical à San Francisco, au Oakland-Alameda County Coliseum. A cette occasion, les spectateurs ne vont pas voir un grand spectacle, ils ne pourront célébrer qu’un seul but, mais quel but ! Ils ne l'ont sans doute pas oublié. 

Venu d’ailleurs

Pour cette rencontre amicale, Héctor Carabalí, l’un des cadres de la sélection équatorienne, évolue comme à son habitude dans le milieu de terrain. A l’heure de jeu, il récupère un ballon dans le rond central à l’aide de sa poitrine. Le cuire fait un bond, Carabalí l’oriente ensuite vers le but. 

La balle fait un autre bond, et le joueur décide ensuite d’envoyer une demi-volée, alors qu’il est bien à 35 mètres du but. La reprise est foudroyante, le ballon prend de la hauteur avant de soudainement redescendre vers le but et se loger sous la barre transversale. Jorge Campos, le portier mexicain, ne peut rien faire, sauf constater les dégâts. C'est l'explosion de joie du côté de l'Equateur et les équipiers de Carabalí accourent pour le feliciter après cette frappe qui a fait mouche. 

Un joueur… de Barcelona !

Mais qui est exactement Héctor Carabalí ? C’est un milieu de terrain équatorien qui a donc vu le jour en février 1972 et qui a évolué pour pas mal de clubs comme le Barcelona Sporting Club, équipe basée à Guayaquil, la ville d’origine de Carabalí, et avec qui il remporte trois titres de champion d’Equateur. Il est aussi passé par Sao Paulo, le Deportivo Quito, Olmedo, Lanta avant de terminer au Deportivo Quito.

Il compte une petite cinquantaine de sélections avec l’Equateur et quatre participations à la Copa America. Héctor Johnny Carabalí Cevallos de son nom complet n’a inscrit que deux buts pour son pays, dont un que nous ne sommes pas prêts d’oublier. 

Fan de notre série ? Découvrez alors 
Vivinho qui envoie ses deux assaillants dans la forêt à deux reprises et marque un but splendide.

 

Football

Voir tout

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top