Tout comme les Lakers et leur recrutement faramineux de l’été, les Clippers posent aussi pas mal de questions pour cette nouvelle saison. Sans Kawhi Leonard blessé, c’est Paul George qui doit mener la franchise. Et il le fait plutôt bien. 

Sous le feu des critiques lors des playoffs 2020 dans la bulle d’Orlando, Paul George avait quelque peu rectifier le tir lors de la saison régulière l’an dernier. Mais PG13 avait encore fait mieux lors des playoffs, là où la mission s’annonçait pourtant difficile pour les Clippers qui devaient faire sans Kawhi Leonard.

Blessé lors de la demi-finale contre le Jazz, meilleur équipe de la saison régulière, Leonard allait pourtant assister à une nouvelle remontée de son équipe, menée 2-0. Les Clippers qui allaient aussi donner du fil à retordre aux Suns en finale de conférence. Il faut dire que Paul Georges a pris ses responsabilités, devenant l'unique leader de l’équipe avec 27 points de moyenne, 9 rebonds et 5 assists. Cette saison, le natif de Californie poursuit sur sa lancée.

La continuité !

C’est un peu le maître mot du côté des Clippers pour cette saison, à l’inverse de l’autre franchise de LA. Quelques arrivées amenant de la profondeur au banc, des prolongations mais pas de chamboulement, le cadre n’a pas changé cette saison pour Paul George. Il devra encore mener la franchise car Kawhi Leonard n’est pas prêt de revenir, lui qui soigne son genou. 

C’est comme leader que PG13 joue sans doute le mieux. Avec ce rôle, il faisait des ravages notamment en playoffs lorsqu’il jouait dans l’Indiana. Et ce n’est pas sa terrible fracture tibia/péronné en aout 2014 qui a freiné les ambitions de l’ailier. Transféré à OKC en 2017, il sort une deuxième saison là bas stratosphérique. Russel Westbrook lui laisse les clés de sa franchise et Paul George fait étalage de son talent durant 82 matchs, ne terminant "que" troisième dans la course au MVP, à cause d'une épaule douloureuse en fin de championnat. Et cette saison, l’ailier pourrait bien de nouveau se mêler à cette lutte. 

Un début à cent à l’heure

L’entame de ce nouvel exercice confirme que Paul George semble bien en mission : 26,4 points, 7,7 rebonds et 5,2 assists de moyenne par match, le tout avec de bons pourcentages et une capacité à aller intercepter les ballons. Playoff P comme il s’est surnommé, et Pandemic P comme les fans l’ont chambré durant les playoffs 2020, emmène avec lui une franchise qui peut compter sur de bons soldats. 

Le Français Nicolas Batum revit depuis l’an dernier chez les Clippers tout comme Reggie Jackson alors que Terance Mann explose lui de son côté. Mais le leader reste bien Paul George et quand il doit prendre ses responsabilités, il les prend, comme il y a deux jours face à Dallas. Trois points de retard, une seconde à jouer, le ballon arrive dans les mains de PG qui envoie les deux équipes en prolongation. Si les Clippers se sont inclinés, George a bien prouvé que les Clippers pouvaient compter sur lui. 

Suivez la NBA tout au long de la saison sur les chaînes d’Eleven Sports, disponibles dans l'option Pickx Sports de Proximus.

Ce weekend sur Eleven Sports :

Vendredi 26 novembre

  • LA Clippers - Detroit Pistons : à partir de 21h30 sur Eleven Sports 2

Samedi 27 novembre

  • Philadelphia 76ers - Minnesota Timberwolves : à partir de minuit sur Eleven Sports 2

Dimanche 28 novembre

  • LA Clippers - Golden State Warriors : à partir de 21h30 sur Eleven Sports