La preuve par Deinze: marquer le premier n'est pas gagner

Challenger Pro League | Dimanche soir, le KMSK Deinze semblait parti pour une victoire facile face à Lommel SK, mais les Flandriens ont fini par se faire rejoindre. C'est loin d'être la première fois cette saison...

De Tagtik

Partager cet article

Depuis le début du championnat, le KMSK Deinze a pris 10 fois l'avance au marquoir en 12 matches. C'est une fois de plus que le leader de la compétition, le KVC Westerlo. Mais contrairement aux Campinois, les Flandriens de Wim De Decker n'ont que rarement pu transformer cet avantage en victoire.

A six reprises, les adversaires de Deinze sont revenus après avoir été menés pour obtenir un partage. Deinze a même été battu une fois après avoir pris l'avantage au score. A trois reprises, les Flandriens ont finalement pris les 3 points après avoir ouvert la marque. Une forme de malédiction statistique qui trotte évidemment dans la tête des équipiers de Lennart Mertens 

Dimanche, face à Lommel, Deinze avait même creusé un écart de deux buts (3-1 à la pause) avec au passage un triplé de Mertens mais au coup de sifflet final, Arthur Sales avait ramené les deux équipes à égalité. C'est déjà le septième match nul de Deinze cette saison, ce qui fait piétiner le club au classement.

Pour pousser la comparaison un peu plus loin, Waasland-Beveren a pris l'avantage 5 fois cette saison et a remporté ces 5 rencontres. Westerlo a ouvert le score à 9 reprises et a gagné 8 de ces matches. Après avoir inscrit le but d'ouverture, il faut savoir conclure...

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top