Le Major PGL de Stockholm est terminé, et cela ne peut signifier qu’une chose : l’arrivée du Post-Major Shuffle ! Comme après chaque édition, presque toutes les organisations sont à la recherche de nouveaux talents pour réussir à faire tomber le grand gagnant. L’occasion de faire un tour d’horizon de tous les transferts et rumeurs qui circulent !

Comme d’habitude, la fin du Major apporte un avec elle un tourbillon de changements au sein des rosters des différentes organisation évoluant dans le circuit CS:GO. Au cours de cette période, les changements sont remarquablement nombreux. Le Major tombe généralement en automne, et de nombreux contrats arrivent à échéance à cette période. En outre, le système de points RMR encourage les équipes à attendre après le Major pour effectuer des transferts.

Pour les plus novices d’entre-vous, le système RMR a été développé par Valve pour décider quelles équipes pouvaient participer à un Major. Avant Stockholm, aucun tournoi mineur (tournoi régional servant de qualification pour le Major) n’avait lieu. Les 24 équipes ont donc été sélectionnées sur la base de leurs points RMR. Le règlement stipule que les équipes ne peuvent engager que deux nouveaux joueurs au maximum. De plus, chaque joueur qui quitte l’équipe entraîne une perte de points de 20% pour son équipe. C’est pourquoi les organisations attendent généralement la fin d’un événement majeur pour modifier la composition de leur équipe.

Il y a donc eu beaucoup de nouvelles à retenir ces dernières semaines. Nous avons répertorié pour vous les transferts et les rumeurs les plus importantes, avec quelques joueurs de haut niveau qui n’ont pas encore trouvé de maison.

Un mercato rempli de transferts…

Astralis

Dans le camp danois d’Astralis, il y a pas mal de changements à l’ordre du jour. Après une douloureuse élimination lors de la phase des légendes du Major, l’organisation s’apprête à changer l’entièreté de son équipe. Les contrats de dupreeh, Magisk et zonic expirent à la fin de cette année, et il est maintenant clair que le trio envisage d’aller voir ailleurs. Comme nous l’avons rapporté précédemment, leur destination semble être l’équipe française Team Vitality, qui devrait donc se séparer d’une partie d’une partie de son effectif.

Astralis a rapidement trouvé des remplaçants. Début novembre, un autre trio danois a été introduit, ce qui devrait ramener l’équipe au sommet européen. k0nfig et blameF ont en effet été arrachés à l’équipe défaillante de Complexity. En tant qu’entraîneur, ave, vétéran de la scène CS 1.6 et ex-entraîneur de l’ancienne organisation scandinave North, a été nommé à la tête de la formation.

© Astralis -konfig et blameF, les dernières acquisitions d’Astralis

Le nouveau visage d’Astralis ressemblera donc à ceci :

  • Lukas “gla1ve” Rossander (IGL)
  • Andreas “Xyp9x” Højsleth (Rifler)
  • Philip “Lucky” Ewald (AWP)
  • Benjamin “blameF” Bremer (Lurker)
  • Kristian “k0nfig” Wienecke (Entry Fragger)

Les joueurs n’auront que quelques semaines pour trouver une symbiose au sein de l’équipe, car Astralis vise les finales automnales BLAST pour les débuts du nouveau roster. Une solution est toujours attendue pour Bubzkji, le sixième homme qui a été mis sur le banc juste avant le début du majeur.

Evil Geniuses

L’une des dernières équipes nord-américaines du top niveau change complètement de cap. Contre toute attente, Evil Geniuses a obtenu un ticket pour l’étape des légendes du Major, où ils ont été renvoyés chez eux sans aucune chance. Peu après, c’est sans surprise les départs de du leader in-game stanislaw et des joueurs oBo et MICHU qui ont été annoncés. Il ne reste donc que CeRq, Brehze et le coach daps pour faire tenir les murs. Reste maintenant à savoir si EG restera actif dans CS:GO ou si une dissolution totale du roster est à prévoir. Les talents nord-américains sont rares, et monter une équipe européenne n’est pas une garantie de succès.

Complexity

Le mastodonte Complexity n’est plus. Deux ans après que le PDG Jason Lake ait exprimé son désir de créer une équipe CS:GO de haut niveau, Complexity a du dire au revoir à son roster . L’équipe a connu un certain succès en 2020, mais n’a pas pu atteindre un tel niveau cette année. La qualification manquée pour le PGL Major a sonné le glas de l’équipe dans sa forme actuelle. Les joueurs ne manquent pas d’intérêt : trois membres de l’équipe ont déjà trouvé une place ailleurs.

Ninjas in Pyjamas

Avec le transfert d’es3tag, les Ninjas ont franchi une nouvelle étape dans le développement d’une super-équipe scandinave. L’organisation se compose désormais de trois Suédois (REZ, Plopski et hampus) et de deux Danois (dev1ce et es3tag). Mais NiP ne sera pas une équipe anglophone : es3tag, comme dev1ce, parle suédois, et toute la communication se fera donc dans cette langue. LNZ est l’enfant du projet : le talent de 19 ans revient chez les Young Ninjas, l’équipe de l’académie du NIP.

© NIP – es3tag porte maintenant les couleurs des Ninjas

Team Spirit

Cette équipe russe est surtout connue pour avoir été le surprenant vainqueur de la dernière édition de l’International dans DOTA 2. Dans CS:GO, les choses ne vont pas si bien pour Team Spirit. Un résultat décevant dans le Major a vu le départ de Chopper, Somedieyoung et Mir. Une belle opportunité pour les équipes russophones qui sont toujours à la recherche d’une puissance de feu supplémentaire.

FunPlus Phoenix

FunPlus Phoenix est surtout connu pour ses bons résultats dans le MOBA League of Legends, dans lequel ils sont devenus champions du monde en 2019. L’équipe chinoise a tenté de se diversifier en reprenant le lineup de GODSENT au début de cette année, mais leur aventure dans le FPS de Valve n’a été que de courte durée. Après moins d’un an, l’ensemble du roster de FPX est déjà en vente, pour être repris individuellement ou dans son entièreté.

… et de rumeurs !

Chez G2 Esports, c’est contre toute attente le roster qui a réussi à atteindre les finales du Major qui est en train d’être remanié. Le premier mouvement à souligner est le départ de l’entraîneur MaLeK, un départ annoncé par l’organisation elle-même. L’analyste Swani occupera le poste pour le moment, mais rien n’est encore établie au sujet d’un remplaçant permanent. Le favori pour reprendre le poste semble être le serbe emi. Comme nous l’avons écrit ci-dessus, le roster FPX dont il faisait partie a été récemment dissous. Le joueur a également un passé d’entraîneur à CR4ZY, en tant que coéquipier des joueurs G2 nexa et huNter-.

© Dreamhack – emi pendant son passage chez CR4ZY

Team Vitality

De grands changements sont en cours chez Team Vitality. Shox, Kyojin et le coach XTQZZ sont annoncés comme sortant de l’équipe. Selon des sources fiables, et comme on vous l’avait déjà annoncé, leurs remplaçants répondent aux doux noms de Dupreeh, Zonic et Magisk. L’organisation française devra cependant encore faire preuve de patience : leurs contrats avec Astralis n’expirent qu’en décembre.µ

Team Liquid

Une chose est sûre : les Nord-Américains de Team Liquid resteront ensemble jusqu’à la fin de l’année 2021. Ce qui se passera ensuite est difficile à estimer. Comme à chaque fois, Internet est plein de rumeurs. La période de FalleN en tant qu’IGL n’a clairement pas été un grand succès, tandis que de son côté, Stewie2k aimerait revenir en Europe.

En guise de remplaçant, l’organisation souhaiterait voir le retour de nitr0. L’in-game leader américain joue actuellement pour 100 Thieves dans leur équipe VALORANT, mais il a manqué un ticket pour les Masters (l’équivalent d’un Major). En conséquence, l’équipe ne sera pas en mesure de concourir pendant des mois, ce qui ne fait pas les affaires d’un joueur féru de compétition comme nitr0. shox serait également dans le collimateur de Liquid, pour compenser la perte de Stewie.

La réunion brésilienne

Le départ de FalleN de Team Liquid est maintenant presque certain. Le Brésilien semble avoir pour objectif de se réunir avec les légendes brésiliennes FNX, fer et coldzera. Une telle réunion marquerait le retour d’un quatuor qui a dominé la scène CS:GO en 2016 et 2017, remportant deux Majors ensemble. Sur le plan athlétique, les Sud-Américains semblent avoir dépassé l’âge d’or. Mais d’un point de vue commercial, ce projet est extrêmement intéressant : les fans d’e-sport brésiliens les tiennent toujours en haute estime. Voilà un projet qui pourrait bien être le plus lucratif de l’année.

Copenhagen Flames

Les Copenhagen Flames ont sans aucun doute été la surprise du dernier Major. L’équipe danoise a étonné la scène en remportant l’étape Challenger sans encaisser une seule défaite. Malheureusement pour eux, ces derniers ont raté de peu la qualification pour les 8èmes de finale après une courte défaite contre NIP. Le succès des Danois n’est pas passé inaperçu : le propriétaire a fait part de l’intérêt de plusieurs organisations, et vise un prix de vente pour l’entièreté du roster d’au moins 500 000 USD, car il ne pourrait plus se permettre les nouvelles exigences salariales des joueurs.

© Copenhagen Flames -Les très convoités Danois des Copenhagen Flames

On ne sait encore rien d’un éventuel nouveau propriétaire. Une équipe comme Complexity jetterait-elle l’éponge sans même s’intéresser à un roster international de ce calibre ? Ou est-ce qu’une autre organisation saisira cette chance exceptionnelle de se lancer dans CS:GO ?

FaZe

La super-équipe européenne FaZe est actuellement affairée à chercher un remplaçant pour olofmeister. Arrivé au cours de la saison, le vétéran suédois prendra bientôt sa retraite. La rumeur qui court depuis des années pourrait enfin se concrétiser : le joueur vedette ropz pourrait se mettre en route pour FaZe. Là, il retrouverait son ancien coéquipier de MOUZ, Karrigan. MOUZ aurait des vues sur l’Australien jks, un ancien membre du défunt Complexity, pour le remplacer.