Riot Games a récemment annoncé la création d’un super-serveur localisé sur la côté ouest des États-Unis. Une telle installation permettrait aux joueurs professionnels de disposer d’un ping réduit, mais aussi d’un environnement compétitif dans lequel s’entrainer.

Alors que Riot Games annonçait ce mardi 16 novembre les changements autour du format de sa ligue nord-américaine de League of Legends, la LCS, c’est une autre nouvelle qui a retenu l’attention de la communauté.

L’éditeur du jeu, aussi responsable de toutes les compétitions officielles, vient d’annoncer la création d’un super-serveur localisé sur la côté Ouest des États-Unis. Tout d’abord, qu’est ce qu’un super-serveur ?

Un super serveur, c’est quoi ?

Comme vous le savez, chaque région du monde dispose d’un, ou plusieurs serveurs League of Legends, en fonction de sa taille et du nombre de joueurs qui s’y trouvent, et permettant à ces derniers de disposer d’une connexion stable et d’un ping relativement bas. Un super-serveur, c’est tout simplement un serveur accueillant les meilleurs joueurs de la région. Le seul existant à ce jour est réservé à la Chine, rassemblant un nombre important de joueurs.

Mais alors, pourquoi lancer un tel serveur en Amérique du Nord ? Premièrement, car l’Amérique du Nord fait partie des plus grandes régions couvertes par Riot Games. Le seul serveur étant situé à Chicago, dans le nord-est du pays, les joueurs géographiquement éloignés de cette zone sont donc soumis à un ping avoisinant souvent les 100. Une statistique bien trop élevée pour les joueurs pratiquant le jeu de manière compétitive.

Et ce sont justement ces joueurs qui sont la cible de Riot Games avec cette annonce. Pour la plupart, les équipes évoluant en LCS ont leur gaming house à Los Angeles, près des studios où se déroulent la compétition, et devaient donc s’entrainer avec un ping plutôt élevé. De manière générale, si il ne faudra pas obligatoirement être professionnel pour y accéder, ce dernier sera cependant réservé aux meilleurs joueurs de la région.

CoreJJ (Team Liquid) serait à l’origine du projet de super-serveur nord-américain ( © Riot Games)

Avec la création de ce super-serveur, ils pourront maintenant disposer d’un ping plus faible, mais surtout disposer d’un environnement d’entrainement sain, où chaque joueur présent l’est pour progresser. D’après l’Association des Joueurs des LCS, c’est à l’initiative du joueur CoreJJ de Team Liquid, que le projet aurait été lancé.

Reste maintenant à savoir si l’iniative s’étendra aux autres régions majeures de League of Legends, comme l’Europe de l’Ouest.