La gestion du cas Theo Bongonda : une dernière chance pour John Van den Brom ?

Jupiler Pro League | Le Racing Genk est à l'aube d'une semaine compliquée avec une double confrontation face au Club de Bruges en championnat et en Coupe précédée d'une rencontre décisive sur la scène européenne contre le Dinamo Zagreb. Pour éviter de se mettre encore un peu plus en danger, John Van den Brom va devoir gérer le cas Theo Bongonda dont il aura assurément besoin afin de sauver sa tête.

De Proximus

Partager cet article

Impuissant sur la pelouse de la lanterne rouge du Beerschot, le Racing Genk est à nouveau retombé dans ses travers. Fébriles défensivement et sans solution sur le front de l'attaque, les Limbourgeois ont mordu la poussière pour la sixième fois de la saison en championnat. Si on rajoute à cela trois matchs nuls, pour six succès, et un bilan récent de 4 points sur 18, John van den Brom et les siens sont (très) loin du niveau affiché la saison dernière. Avec un noyau renforcé et quasi aucun départ lors du mercato, la direction pourrait rapidement s'impatienter, d'autant plus que les cadors du groupe semblent avoir perdu de leur superbe. À commencer par Theo Bongonda.

De potentiel Diable Rouge à remplaçant

Le Carolo de 26 ans vit actuellement une période très compliquée dans le Limbourg. Depuis quelques semaines, l'ailier doit, en effet, se contenter d'un rôle de doublure derrière le Ghanéen Joseph Paintsil. Si ce dernier s'est montré décisif à plusieurs reprises ces derniers temps, il ne partage pas non plus les mêmes automatismes avec Junya Ito et Paul Onuachu qui formaient un trio magique tout récemment avec Bongonda. Le géant nigérian, d'ailleurs, malgré ses 10 buts inscrits en 14 matchs, n'affiche plus le même sourire qu'on lui connaissait jadis. Capable de coup d'éclat, l'attaque de Genk est désormais moins redoutable que par le passé.

Alors, pourquoi Bongonda s'est-il retrouvé tout à coup sur le banc de touche ? Pour son coach, la réponse est claire : les plus forts sont sur le terrain. "Oui, Théo a certainement du mal à vivre cette situation. Mais le meilleur joueur du moment joue. Il doit bien voir lui-même que Paintsil est en forme", avait-il expliqué début novembre. "Mais les joueurs se soutiennent mutuellement en permanence et peut-être aurai-je besoin de Théo dimanche", avait-il enchaîné avant que le potentiel Diable Rouge ne monte au jeu face au Cercle de Bruges pour sauver son club d'un nouveau faux pas. La gestion des remplaçants et du groupe en général pose tout de même question à la Cegeka Arena. En dehors du onze de base, des joueurs comme Mike Tresor, Carel Eiting, Ike Ugbo et, donc, Bongonda, sont peu ou mal utilisés car ils n'apportent que très rarement quelque chose lors de leur montée au jeu.

Un programme chargé

Positionné à la huitième place du classement, avec déjà 13 points de retard sur l'Union, le Racing Genk a un besoin urgent de points. Les hommes de van den Brom seront sous pression dans les prochaines semaines et une décision pourrait bien être prise à l'issue de ce parcours du combattant. "Nous entrons dans une phase cruciale de la saison. Nous avons tout à gagner dans les semaines à venir, mais aussi beaucoup à perdre. Nous avons ce match en milieu de semaine contre Zagreb et deux matchs face au Club de Bruges, un en coupe et un en championnat. Notre programme est chargé jusqu'à Noël", relevait l'ancien coach d'Anderlecht. 

En championnat, les Limbourgeois croiseront également la route de Malines, La Gantoise ou encore Charleroi. Autant dire que l'entiéreté du noyau devrait être impliqué pour espérer remplir les objectifs. John van den Brom, qui a déclaré dimanche dernier en conférence de presse ne jamais avoir pensé à démissionner ou craindre pour sa place, doit prouver qu'il a encore leur confiance. Ce dimanche, dans un stade plein et face à l'ancien tacticien de la maison Philippe Clement, le Club de Bruges doit servir de tremplin pour la suite de la compétition. Les Blauw en Zwart, qui restent sur deux rencontres sans victoire, voudront cependant eux aussi rectifier le tir. Le top-2 du défunt championnat est en grand danger au moment d'aborder la seizième journée de Jupiler Pro League.

Suivez la Jupiler Pro League tout au long de la saison, y compris le choc entre le Racing Genk et le Club de Bruges de ce dimanche, 13h30, sur les chaînes d’Eleven Pro League, disponibles dans l'option Pickx Sports de Proximus Pickx.

Le service Proximus Pickx propose sur son app (Android & iOS) et sur le web un nouveau mode « interactif ». Grâce à cette nouvelle fonctionnalité, vous pouvez, lors de la diffusion des différentes rencontres, découvrir les compositions des équipes, analyser les statistiques du match ou encore retrouver l’historique des rencontres entre les deux clubs en un seul clic. Mais surtout, le lecteur vidéo interactif vous permet de revivre à votre guise les plus belles actions du match instantanément, en utilisant la molette digitale présente sur la droite de l’écran. Grâce à ces nouvelles fonctionnalités, vivez les exploits de votre équipe favorite comme nulle part ailleurs.

Regardez tout ce que vous aimez, où et quand vous voulez.

Découvrez Pickx Se connecter

Top

Attention : regarder la télévision peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu’il s’agit de programmes qui s’adressent spécifiquement à eux. Plusieurs troubles du développement ont été scientifiquement observés tels que passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration et dépendance aux écrans

Top